L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Kontron glisse une puce Rockchip sur un module destiné aux applications de point de vente dopées à l’IA

Kontron glisse une puce Rockchip sur un module destiné aux applications de point de vente dopées à l’IA

Publié le 06 novembre 2020 à 12:52 par Pierrick Arlot        Sous-système Kontron

Kontron fA3399

Le fabricant de cartes et systèmes embarqués prêts à l’emploi Kontron étoffe son portefeuille de modules processeurs avec un modèle de 82 x 80 mm conforme au format Smarc 2.1 et bâti sur la puce multicœur RK3399K de Rockchip. Au banc d’essai des modules à architecture Arm, ce produit, référencé fA3399, offrirait les performances les plus élevées par rapport à son prix grâce aux six cœurs du circuit Rockchip qui se développe autour d’un double cœur Arm Cortex-A72 et d’un quadruple cœur Arm Cortex-A53 fonctionnant en mode big.LITTLE. (Le premier complexe est adapté aux traitements à hautes performances et le second aux opérations à basse consommation.)

On trouve aussi dans le SoC RK3399K une unité de traitement graphique (GPU) haut de gamme à quatre cœurs Arm Mali-T860 qui prend en charge les API OpenGL ES 1.1/2.0/3.0, OpenCL 1.2 et DirectX 11.1. La puce-système assure également le décodage vidéo de flux 4Kx2K (VP9, H.265/HEVC, H.264/AVC) et 1080p60 (MPEG-1, MPEG-2, MPEG-4, VC-1) ainsi que l’encodage vidéo H.264 jusqu’à la résolution HP@Level 4.1, MVC et VP8. Le SoC Rockchip RK3399K dispose en outre d’un contrôleur Gigabit Ethernet, de deux interfaces pour caméra Mipi CSI (x2), de sorties vidéo HDMI, DisplayPort (eDP) et Mipi DSI, ainsi que de ports PCI Express, USB 3.0 et USB 2.0.

Apte à fonctionner dans la gamme de température comprise entre -20° et +85°C, le module fA3399  de Kontron embarque également 2 Go, 4 Go ou 8 Go de mémoire SDRam à double débit LPDDR4 et fournit des liens, DP et HDMI pour la connexion d’afficheurs. On y trouve aussi deux ports Gigabit Ethernet, trois interfaces PCIe, quatre ports USB 2.0 et deux interfaces USB 3.0.

Selon Kontron, le Rockchip offre une plate-forme idéale pour les applications non critiques destinées aux points de vente ou d'intérêt (POS/POI) comme la signalisation numérique, la vente au détail ou les kiosques, là où de nouvelles fonctions permises par l’intelligence artificielle (IA) sont également mises en œuvre. Ce qui nécessite évidemment une puissance de calcul élevée. C’est le cas notamment dans les terminaux publicitaires ou d'information qui utilisent des algorithmes IA de reconnaissance d'image pour afficher du contenu adapté au sexe et à l'âge des destinataires. Un autre exemple est celui des balances de supermarché qui reconnaissent automatiquement quels fruits ou légumes doivent être pesés.

Le module de Kontron, qui sera échantillonné dans le courant du premier trimestre 2021, prend en charge tous les systèmes d'exploitation Linux courants et devrait bénéficier d’applications open source développées par une large communauté, le processeur de Rockchip étant très bien implanté chez les makers. Kontron prévoit également de lancer une carte mère 3,5 pouces architecturée autour de ce même processeur.

Sur le même sujet