L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > IoT industriel : Olimex lance une plate-forme de prototypage basée sur un PIC32 de Microchip

IoT industriel : Olimex lance une plate-forme de prototypage basée sur un PIC32 de Microchip

Publié le 23 février 2016 à 10:46 par François Gauthier        Sous-système Olimex

Olimex PIC32

Le fabricant de cartes et modules pour l’embarqué Olimex poursuit dans la veine des cartes de prototypage basées sur des microcontrôleurs PIC32 de Microchip, une architecture extrêmement répandue sur le terrain, en lançant une plate-forme dotée d’une puissance de calcul importante. Le circuit choisi, le PIC32 MZ2048EFH064 32 bits à coeur Mips cadencé à 200 MHz, doté d’une compatibilité avec le système d’exploitation Unix, est accompagné sur la carte d’une interface au bus CAN et d’un port Ethernet à 100 Mbit/s. Ce qui oriente cette plate-forme au format d’une carte de crédit vers les applications industrielles, notamment les systèmes d’automatismes ou de contrôle/commande de petites machines connectées à Internet.

Un écran Oled (128 × 64 pixels), deux ports USB (hôte et OTG) et un convertisseur A/N de 18 Méch./s sur 12 bits complètent l’ensemble. Coté mémoire, le microcontrôleur est flanqué de 2 Mo de flash et de 512 Ko de RAM, avec en sus un emplacement sur la carte pour une carte mémoire SD sur laquelle une image du système d’exploitation peut être stockée.

Cette architecture est compatible avec un système d’exploitation de type Unix, comme RetroBSD (un portage de l'Unix BSD 2.11), pour lequel Olimex a récemment réalisé un travail d’intégration sur le PIC32. Doté d’un support Posix, d’une gestion des applications multitâches et d’un système de protection de la mémoire, ce système d´exploitation est directement flashé sur le processeur.

A l’occasion du salon Embedded World qui ouvre ses portes aujourd’hui 23 février 2016, Olimex offre 1 000 exemplaires de ces cartes aux développeurs présents en Allemagne. Et pour ceux qui n’ont pas la chance de faire le voyage à Nuremberg, la société bulgare les invite à se connecter sur son site pour recevoir gratuitement une carte. Dont le prix par la suite sera limité, selon la société, à 25 dollars pièce. 

Sur le même sujet