L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Internet par satellite : OneWeb lève 500 M$ pour placer 650 microsatellites dans l’espace

Internet par satellite : OneWeb lève 500 M$ pour placer 650 microsatellites dans l’espace

Publié le 29 juin 2015 à 09:34 par Pierrick Arlot        Architecture

OneWeb

La société OneWeb, dont l’ambition est de lancer d’ici à la fin 2019 une constellation de 648 microsatellites afin d’assurer un accès Internet large bande bas coût aux zones rurales et aux régions sous-développées, a franchi une étape décisive vers la réalisation de son projet ambitieux. Elle a réussi à lever la somme de 500 millions de dollars auprès d’investisseurs prestigieux, dont le groupe Airbus, Bharti Enterprises, firme indienne propriétaire d’Airtel, le quatrième opérateur mobile au monde, Hughes Network Systems, une filiale d’EchoStar, Intelsat, Qualcomm, Coca-Cola, Virgin et Totalplay, une société propriété de l’entrepreneur mexicain Ricardo B. Salinas.

Lors du salon du Bourget 2015, OneWeb avait déjà annoncé avoir retenu Airbus Defence & Space pour la conception et la fabrication de 900 satellites de moins de 150 kg dont 648 unités devraient être placées en orbite basse autour de la Terre à partir de la fin 2017 (le restant étant des satellites de rechange). Pour la mise en orbite, la jeune société créée en 2012 sous le nom de WorldVu a porté son choix sur Arianespace (pour 29 lancements dont 8 optionnels) et Virgin Galactic (pour 39 lancements).

La somme de 500 millions de dollars levée par OneWeb permettra aussi de développer les terminaux utilisateurs qui seront en option alimentés par énergie solaire et dotés également de fonctions d’accès embarquées LTE, 3G, 2G et Wi-Fi afin d’étendre la portée des réseaux mobiles « traditionnels » à des zones non couvertes. Le réseau de OneWeb est censé également offrir un accès haut débit et faible latence aux navires, avions, trains et autres plates-formes pétrolières tout en assurant une interopérabilité sans couture avec la flotte de satellites géostationnaires en bande Ku d’Intelsat.

Sur le même sujet