L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Internet des objets : le français Kerlink investit dans un spécialiste de la gestion des données

Internet des objets : le français Kerlink investit dans un spécialiste de la gestion des données

Publié le 03 avril 2018 à 12:31 par Pierrick Arlot        Conjoncture Kerlink

Microshare

Fournisseur de solutions pour réseaux IoT longue portée et basse consommation compatibles avec la technologie LoRaWAN de l’alliance LoRa, le français Kerlink a procédé il y a quelques semaines à un premier investissement dans une autre entreprise. Pour un montant non divulgué, la firme bretonne a pris une participation dans la société américaine Microshare, créée en 2013 et spécialisée dans la gestion des données IoT.

Selon Kerlink, Microshare propose une solution de gestion de données qui permet leur partage, leur stockage et leur accès contrôlé dans une architecture échelonnable à travers un jeu d’API prêtes à l’emploi, et ce tout en préservant leur caractère privé, leur sécurité, leur confidentialité et leur contexte. A travers le partenariat avec Microshare, qui se double d’une collaboration commerciale et qui pourrait s’accompagner d’un investissement potentiellement plus important à l’occasion d’un prochain tour de table, la société française veut démontrer sa volonté de monter dans la chaîne de valeur de l’Internet des objets, au-delà de son expertise actuelle dans les infrastructures réseau et la gestion opérationnelle.

Selon Kerlink, l’accord consolide son modèle network-as-a-service en renforçant les capacités de ses clients (opérateurs privés et opérateurs publics de réseaux IoT) à stocker des données dans le cloud et à créer de nouvelles sources de revenus en gérant avec précision leur partage sécurisé avec les utilisateurs. Microshare doit aussi contribuer à étendre la présence de Kerlink aux États-Unis et au Royaume-Uni, où la société américaine possède une filiale.

« L’investissement de Kerlink démontre que les acteurs majeurs de l’écosystème IoT perçoivent désormais la valeur du partage de données, a précisé Ron Rock, cofondateur et PDG de Microshare. Alors que des progrès significatifs ont été réalisés au niveau des capteurs et des réseaux au cours des dernières années, le secteur se rend compte que la seule façon de créer de nouvelles sources de revenus est de faciliter pour les clients le partage des données émises par les appareils connectés. » Le produit phare de la société, également nommé Microshare, permettrait à cet égard aux utilisateurs de stocker facilement les volumes considérables d’informations générées par les équipements IoT connectés et d’appliquer des règles métier et contextuelles pour partager ces données avec les bons interlocuteurs et au moment opportun. Le tout à grande échelle, dans le contexte de la protection de la vie privée et de la conformité avec les cadres règlementaires, dont le Règlement général sur la protection des données (RGPD), qui sera applicable dans l’Union européenne à partir du 25 mai prochain.

Sur le même sujet