L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Internet des objets : huit start-up rejoignent l’accélérateur toulousain Connected Camp

Internet des objets : huit start-up rejoignent l’accélérateur toulousain Connected Camp

Publié le 17 mars 2017 à 11:41 par Pierrick Arlot        Conjoncture

Connected Camp

Lancée en octobre 2016, la saison 2 de l’accélérateur de start-up toulousain Connected Camp, spécialisé dans le domaine de l’Internet des objets, a rendu un premier verdict. Huit jeunes sociétés viennent d’être sélectionnées pour bénéficier d’un accompagnement qui vise, en neuf mois, à les aider à passer d’un prototype à une version industrielle de leur produit, et à signer des contrats avec les partenaires de renom de l’écosystème de l’IoT Valley. Les start-up retenues (cinq françaises et trois étrangères) sont AwaCloud, EHTech, Sunbirds, Sensinov, WearHealth, Zenodys, Pro Active Fleet Management et Pangée.

- AwaCloud (Paris, création en 2016) développe des microserveurs sécurisés pour les entreprises ayant des employés en situation de mobilité. Ceux-ci peuvent alors accéder à toutes leurs données, sur tous leurs terminaux, qu’ils soient online ou offline et de manière complètement sécurisée, assure la société.

- EHTech (Energy Harvesting Tech) (Toulouse, création en 2009) a développé une solution brevetée qui récupère la chaleur des eaux usées de la douche pour réduire la consommation énergétique de chauffage. EHTech cible les bailleurs sociaux et promoteurs immobiliers et permet, selon ses dires, de diviser par trois la consommation en chauffage de l’eau.

- Sunbirds (Toulouse, création en 2015) propose un drone que la société qualifie d’unique au monde. Il utilise l’énergie solaire pour voler toute une journée et cartographier des milliers d’hectares. Il est présenté comme léger, facile à utiliser et abordable.

- Sensinov (Toulouse, création en 2016) conçoit une plate-forme IoT que la société qualifie d’universelle dans le sens où ses clients ne s’enferment pas dans une technologie lorsque ceux-ci déploient des solutions IoT. Les premiers marchés ciblés par la start-up sont les villes intelligentes et les bâtiments connectés.

- WearHealth (Allemagne, création en 2011) propose une solution basée sur l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique qui analyse les données générées par les dispositifs électroniques portés sur soi pour anticiper et alerter des problèmes potentiels de santé (diabète, hypertension et stress).

- Zenodys (Slovénie, création en 2014) a développé une solution dédiée à l’Industrie 4.0 qui simplifie la démarche de connexion des machines industrielles en proposant une approche de bout en bout pouvant être implantée, dixit la société, sans compétences en développement. Les données sont ici traitées en local afin de réduire les coûts de serveur.

- Pro Active Fleet Management Solutions (Canada) s’est positionné sur le marché de l’optimisation de la gestion de flottes de véhicules. Bâtie sur des objets connectés et une plate-forme dédiée, la solution permet de suivre en temps réel les véhicules pour savoir lesquels peuvent être partagés ou retirés d’une flotte.

- Pangée (Toulouse, création en 2014) veut réduire la barrière à l’entrée des objets connectés sur le marché B2C en proposant aux consommateurs de mensualiser les paiements tout en permettant aux fabricants et aux distributeurs, assure la société, d’augmenter leur marge et de fidéliser leur clientèle.

Sur le même sujet