L'embarqué > Logiciel > Middleware > Infrastructures IoT : la fondation Eclipse publie une version open source du standard oneM2M de l’Etsi

Infrastructures IoT : la fondation Eclipse publie une version open source du standard oneM2M de l’Etsi

Publié le 20 juin 2016 à 10:09 par Pierrick Arlot        Middleware

Logo Eclipse OM2M

Le groupe de travail Eclipse IoT (Internet of Things) de la fondation Eclipse vient de boucler les nouvelles versions de quatre projets IoT open source dont il a la charge et notamment la version 1.0  du code élaboré dans le cadre du projet Eclipse OM2M. Initié par des développeurs du laboratoire LAAS-CNRS, ce projet s’était focalisé initialement sur une implémentation open source du standard SmartM2M de l’Etsi mais avait par la suite migré sur le standard oneM2M publié début 2015 par l’association du même nom créée par sept organismes de normalisation internationaux dont l’Etsi européen.

Dédiées aux infrastructures de gestion d’équipements M2M et d’objets connectés, les spécifications oneM2M, dont une version mise à jour a été publiée début 2016, sont vouées à fournir aux opérateurs télécoms une plate-forme de service commune et indépendante des infrastructures réseau sous-jacentes pour un large éventail d’applications M2M et IoT : smart grid, voiture connectée, télésanté et télémédecine, bâtiment intelligent et gestion de la consommation énergétique, logistique, sécurité publique, etc. Extensible et personnalisable, le framework OM2M est une implémentation Java tournant sur une plate-forme d’exécution OSGi Equinox. Il expose ses services au travers d’une API RESTful allégée et de multiples liens de communication dont HTTP et CoAP.

Parallèlement à la version OM2M 1.0, le groupe de travail Eclipse IoT, qui gère désormais vingt-quatre projets différents représentant plus de deux millions de ligne de code, a annoncé la publication des versions Paho 1.2, SmartHome 0.8 et Kura 2.0. Le projet Eclipse Paho travaille sur des implémentations clientes et open source des protocoles de messagerie MQTT et MQTT-SN. Le projet SmartHome se déploie, lui, autour d’une plate-forme Java/OSGi prête à l’emploi plus spécifiquement dédiée à l’intégration d’objets et équipements à usage domotique au sein d’environnements hétérogènes. Quant au projet Kura, il définit un framework applicatif Java/OSGi pour les applications M2M et IoT s’exécutant dans les passerelles de services et fournit aux développeurs un jeu de services communs (accès aux E/S, configuration réseau, gestion à distance, etc.). La version Kura 2.0 se distingue notamment par l’intégration d’une nouvelle interface utilisateur plus réactive basée sur le framework Bootstrap et par le support de multiples connexions à différentes plates-formes cloud (Eurotech Everyware Cloud, Amazon AWS IoT, Microsoft Azure IoT and IBM IoT Foundation).

On notera enfin que la société Eurotech, déjà fortement impliquée dans le projet Kura, a déposé une nouvelle proposition de projet open source du nom de Kapua. Objectif : créer une plate-forme d’intégration modulaire pour dispositifs IoT et capteurs intelligents qui puisse faciliter les interactions entre les systèmes d’information d’entreprise et les infrastructures opérationnelles dans les bâtiments, les usines, etc. Nous y reviendrons.

Sur le même sujet