L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Industriel : Arrow Electronics réduit la durée et les coûts de développement des systèmes IO-Link

Industriel : Arrow Electronics réduit la durée et les coûts de développement des systèmes IO-Link

Publié le 23 août 2018 à 11:42 par François Gauthier        Composant  Arrow

Arrow IO-Link

La famille de périphériques pour applications industrielles proposée par Arrow Electronics a pour objet d’aider les entreprises à ajouter rapidement la fonctionnalité IO-Link maître à leurs produits sans augmenter les redevances ou les droits de licence. Rappelons qu’IO-Link est un standard de communication industrielle, piloté par le consortium IO-Link rejoint par Arrow en avril dernier, permettant de raccorder des capteurs et des actionneurs avec des liaisons sur 2 ou 3 fils.

Le premier dispositif lancé par Arrow est un microcontrôleur STM32 de STMicroelectronics entièrement intégré avec une pile logicielle IO-Link Master. L’IOLM4P-STM32L, c’et son nom, est capable de contrôler jusqu’à quatre dispositifs IO-Link via différents émetteurs-récepteurs IO-Link. Cette solution tout-en-un à 4 ports vise à simplifier les conceptions, à accélérer les calendriers de développement et à réduire les efforts de développement logiciel et les coûts d’ingénierie non récurrents.

Cette approche s’appuie pour la conception de l’IOLM4P sur TEConcept, une société d’ingénierie allemande dotée d’un centre de compétence et d’essais accrédité IO-Link. TEConcept développe des piles de protocoles IO-Link pour les maîtres et les dispositifs ainsi que des outils de tests de conformité. Arrow a travaillé avec TEConcept pour produire cette famille de périphériques bâtie sur les microcontrôleurs STM32 de la série L et les circuits intégrés IO-Link comme les L6360 et L6362 de STMicroelectronics.

La première offre, le circuit IOLM4P-STM32L, comprend la pile Master TEConcept IO-Link et prend en charge la connexion de quatre dispositifs IO-Link indépendants pour des durées de cycle allant jusqu’à 400 µs. Elle est contrôlée via une interface de commande bâtie sur le bus SPI par des systèmes hôtes qui se connectent généralement aux bus locaux.

Cet engagement d’Arrow vers les technologies IO-Link s’inscrit dans le mouvement général Industrie 4.0 et le développement des usines dites “intelligentes” qui favorisent l’intégration d’une connectivité IO-Link (CEI 61131-9) de plus en plus généralisée. Dans ce cadre, actuellement, les fabricants qui conçoivent un maître multiport IO-Link mettent généralement en œuvre le protocole d’interface sur un microcontrôleur dévolu à cet usage, et la pile de protocoles est souvent licenciée auprès d'un fournisseur de technologie tiers, car le développement d’une nouvelle pile peut s’avérer coûteux et chronophage. Cette manière de faire introduit des coûts NRE (Non Recurring Engineering) considérables et nécessite le transfert de la pile vers un microcontrôleur et un émetteur-récepteur IO-Link. D’où l’approche d’Arrow avec TE Concept pour surmonter cette difficulté.

Sur le même sujet