L'embarqué > Normes & spécifications > Sécurité > Idemia et Kudelski s’associent pour simplifier la connectivité et la sécurité de l’IoT cellulaire

Idemia et Kudelski s’associent pour simplifier la connectivité et la sécurité de l’IoT cellulaire

Publié le 13 février 2019 à 10:33 par Pierrick Arlot        Sécurité

IoT Kudelski-Idemia

Si l’on en croit l’équipementier Ericsson, environ 70% des objets et équipements IoT connectés à un réseau sans fil de longue portée en 2022 le seront via une infrastructure cellulaire (3G, 4G, NB-IoT, LTE-M, 5G…). Mais le succès des modèles économiques mis en œuvre dans ce cadre par les entreprises et l’atteinte des objectifs espérés en matière d’efficacité opérationnelle passent par leur capacité à assurer la sécurité de leurs objets, de leurs données et de l’accès auxdits objets et auxdites données.

Pour leur faciliter la tâche (c’est tout du moins le but annoncé de leur rapprochement), le suisse Kudelski, spécialiste de la sécurité numérique, et le français Idemia (ex-OT-Morpho), leader autoproclamé de « l’identité augmentée », ont engagé un partenariat afin de proposer aux équipementiers et aux fournisseurs de services une offre unique permettant de gérer à la fois la connectivité réseau et la sécurité des appareils, objets et autres dispositifs IoT cellulaires.

Dans le détail, cette offre passe par l’intégration des solutions Dakota IoT (eUICC) et TSM (Trusted Service Management) d’Idemia à la plate-forme de sécurité IoT de Kudelski. L’élément embarqué eUICC (*) (embedded Universal Integrated Circuit Card) Dakota IoT est constitué dans la pratique d’une brique matérielle et d’un système d’exploitation qui permet de télécharger à distance, au sein des objets connectés, les abonnements aux réseaux gérés par des opérateurs mobiles afin qu’ils soient autorisés à communiquer.

La plate-forme de sécurité IoT de Kudelski côté "client"

La plate-forme de sécurité IoT de Kudelski garantit, quant à elle, la sécurité des objets (gestion du cycle de vie des micrologiciels), la sécurité des données (authentification et chiffrement au niveau du transport et des applications), la gestion des accès (activation des fonctionnalités par jeton) et la sécurité active (surveillance et détection des anomalies par intelligence artificielle).

Selon les deux partenaires, la plate-forme intégrée est conforme aux spécifications de la GSMA, l’organisme qui représente les intérêts des opérateurs mobiles, et tient compte des recommandations de la Global Platform Alliance afin de garantir la mise à jour over-the-air de la sécurité en utilisant les mécanismes GSMA standard sur tous les réseaux du monde.

(*) eUICC est le nom officiel de l'eSIM, la SIM soudée sur le circuit imprimé d'un équipement.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN https://www.linkedin.com/showcase/embedded-lpwan/

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à la sécurité dans les systèmes embarqués : Embedded-SEC https://www.linkedin.com/showcase/embedded-sec/

Sur le même sujet