L'embarqué > Logiciel > Développement > Green Hills améliore encore de 30% l’efficacité de ses compilateurs C et C++

Green Hills améliore encore de 30% l’efficacité de ses compilateurs C et C++

Publié le 08 novembre 2017 à 12:32 par Pierrick Arlot        Développement Green Hills

Green Hills

« Au fur et à mesure que les systèmes embarqués deviennent plus complexes, plus connectés et donc plus exposés, la qualité et la sécurité des logiciels prennent une importance de plus en plus considérable. Afin de relever les défis en termes de développement et de temps de mise sur le marché, les ingénieurs doivent donc se tourner vers des leaders en technologies de compilation comme Green Hills Software, bien positionné sur les marchés de la sûreté de fonctionnement ». C’est en ces termes que Chris Rommel, vice-président exécutif de la société d’études VDC Research, commente la disponibilité de la version 2017.5 des compilateurs C et C++ de l’éditeur américain.

Depuis 35 ans, Green Hills estime avoir continuellement optimisé ses compilateurs afin que les développeurs C et C++ puissent tirer le meilleur parti de plus d’une trentaine d’architectures de processeur 32 bits ou 64 bits (ARM, Intel, Power, Renesas RH850, Mips, ColdFire, TriCore, etc.). Selon l’éditeur, la version 2017.5 se distingue en particulier par des performances améliorées jusqu’à 30% et par la certification des compilateurs en tant qu’outils qualifiés selon les niveaux les plus élevés de sûreté de fonctionnement en cours dans l’automobile (ISO 26262 Asil D), l’industriel (CEI 61508 SIL 3) et le ferroviaire (EN 50128 SWSIL 4). En outre le vérificateur de conformité Misra C intégré donne aux équipes de développement un moyen flexible d’éviter l’apparition de nouvelles erreurs et de renforcer la production d’un code plus propre et de meilleure qualité, assure Green Hills.

Les compilateurs sont également étroitement intégrés à l’outil d’analyse statique DoubleCheck qui inspecte l’intégralité d’un programme en une seule fois et qui est capable de détecter des erreurs générées par des interactions complexes entre des morceaux de code répartis entre différents fichiers source. A noter aussi les efforts entrepris par Green Hills pour améliorer la compatibilité de ses compilateurs avec des outils tierces parties de génération automatique de code et faciliter leur lien avec du code logiciel tiers grâce à la prise en charge de l’interface binaire applicative (ABI) ARM. L’éditeur assure enfin avoir amélioré les mécanismes permettant à des bibliothèques tierces parties de détecter les optimisations vectorielles utilisées et étoffé la prise en charge de multiples constructeurs en langage C++.

Près de la moitié des résultats aux bancs d'essai EEMBC publiés par les fabricants de semi-conducteurs

s'appuient sur les compilateurs Green Hills

Sur le même sujet