L'embarqué > Marchés > Perspective > Google et Amazon vont encore s’arroger à eux deux plus de 70% du marché 2018 des enceintes connectées

Google et Amazon vont encore s’arroger à eux deux plus de 70% du marché 2018 des enceintes connectées

Publié le 13 février 2018 à 09:46 par Pierrick Arlot        Perspective

Homepod Apple

L’arrivée officielle d’Apple le 9 février dernier sur le marché des enceintes connectées qui font office d’assistants virtuels va attiser la concurrence sur un créneau jusqu’ici outrageusement dominé par Amazon. Selon la société d’études TrendForce, Amazon Echo va néanmoins s’arroger encore 50,8% des ventes en volume d’enceintes connectées en 2018 (contre 69,1% en 2017), devant Google Home (21,6%) puis Apple HomePod (8,9%), Alibaba (6,3%) et Xiaomi (5,1%).

Les enceintes connectées se positionnent aujourd’hui comme des interfaces d’accès à de multiples appareils de la maison intelligente et si de nombreuses sociétés ont pris pied sur ce marché, Amazon a pu réussir à se maintenir comme un leader incontesté grâce à sa volonté de constituer un écosystème complet, constate TrendForce. Ainsi, sur le marché américain, il existe aujourd’hui plus de 25 000 applications motorisées par l’assistant personnel intelligent Alexa, qui est notamment au cœur de l’enceinte connectée Amazon Echo.

D’un autre côté, ajoute la société d’études, les enceintes connectées lancées par les grandes marques mondiales s’appuient prioritairement sur de la reconnaissance vocale en anglais, un « handicap » qui rend difficile la pénétration du marché chinois malgré les formidables opportunités que constitue l’empire du Milieu. Ce qui forcément laisse le champ libre aux firmes chinoises Alibaba et Xiami qui se sont lancées sur le créneau en 2017 avec des produits conçus justement pour la Chine.

Enfin TrendForce estime que l’enceinte connectée d’Apple va être confrontée à trois défis majeurs qui peuvent freiner son acceptation sur le marché. HomePod met en premier lieu l’accent sur les performances audio au lien de l’assistance intelligente qui devrait être le point fort des enceintes connectées. Par ailleurs, il est relativement difficile d’entrer dans l’écosystème d’Apple et il y a des risques que peu d’applications tierces parties soient prises en charge, ce qui constitue un point négatif par rapport à Amazon. Enfin, ajoute TrendForce, certaines fonctions de l’enceinte HomePod entrent en concurrence avec les services Siri disponibles sur l’iPhone. Ces trois points faibles pourraient affecter les ventes du produit d’Apple, si bien qu’Amazon devrait rester le leader incontesté du marché en 2018, conclut la société d’études.

Sur le même sujet