L'embarqué > Marchés > Conjoncture > FPGA sous forme d’IP : l’américain Flex Logix lève 7,4 millions de dollars

FPGA sous forme d’IP : l’américain Flex Logix lève 7,4 millions de dollars

Publié le 28 octobre 2015 à 12:21 par François Gauthier        Conjoncture

FPGA sous forme d’IP : l’américain Flex Logix  lève 7,4 millions de dollars

Connu pour sa technologie permettant l’intégration d’une matrice de FPGA au sein de circuits de type SoC pendant la phase de conception (et lors de l’écriture du code RTL), l’américain Flex Logix, fondé par Geoff Tate (le fondateur de Rambus, un fournisseur important de blocs d’IP de bus et de mémoire) a réussi à lever 7,4 millions de dollars auprès des investisseurs Eclipse Venture et Lux Capital. Preuve de l’intérêt du marché pour l’architecture EFLX de Flex Logix qui apporte la possibilité d’intégrer une matrice de FPGA dans un développement de type SoC, sans avoir à maîtriser les arcanes du monde du FPGA grâce à un compilateur spécifique qui travaille sur du code Verilog. Avec la possibilité par la suite, en cours de fabrication ou une fois le produit fini, de pouvoir reconfigurer ou reprogrammer le SoC via la matrice de FPGA embarquée.

A noter qu’en France, la société Menta, créée en 2009, basée à Montpelier et émanation du Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (LIRMM), propose une technologie similaire avec sa solution eFPGA délivrée sous la forme d’un bloc d’IP logiciel à insérer dans le flot de conception d’un SoC.

 

 

Sur le même sujet