L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Ericsson et Audi testent la 5G à ultrafaible latence dans une usine de production d’automobiles

Ericsson et Audi testent la 5G à ultrafaible latence dans une usine de production d’automobiles

Publié le 21 février 2020 à 10:46 par Pierrick Arlot        Connectivité

Ericsson Audi

Les usines intelligentes du futur dotées de systèmes de production automatisés comme les robots et les véhicules autoguidés (AGV) vont à coup sûr tirer profit de la connectivité 5G. Selon ABI Research, 5,3 millions de connexions 5G pourraient être activées dans les usines en 2026 (lire notre article ici). Rien d’étonnant donc à voir les équipementiers procéder dès aujourd’hui à de premiers tests de la 5G en environnement industriel à l’instar de Siemens, Bosch ou ABB, qui avec Nokia, qui avec Qualcomm.

Ericsson n’est pas en reste. La firme suédoise et Audi viennent d’engager une nouvelle étape de leur collaboration dans le domaine de la 5G en testant les capacités de communication URLLC (Ultra-Reliable Low-Latency Communication) de la norme dans le laboratoire de production P-Labs du constructeur automobile en Allemagne.

Les protocoles de communication standard mis en œuvre dans les systèmes d’automatismes (comme Profinet et ProfiSafe) exigent en effet une latence très faible et des limites de latence strictes avec des niveaux de garantie requis pour éviter de déclencher des arrêts de sécurité. Les capacités 5G URLLC, qui ont été introduites dans la Release 15 des spécifications 3GPP et qui devraient être étoffées dans la future Release 16, ont justement vocation à répondre à ces exigences élevées en garantissant une mobilité, une flexibilité, une efficacité et une sécurité améliorées dans les lignes de production. En remplaçant les câbles filaires, la 5G à ultrafaible latence peut donc flexibiliser les processus de production et d'assemblage tout en réduisant les risques pour la sécurité du personnel.

Selon Ericsson, qui a annoncé dès août 2018 sa collaboration avec Audi pour évaluer la 5G dans le cadre d’une production automobile, l’infrastructure 5G du Suédois est déjà déployée en environnement réel dans l’usine expérimentale P-Labs et il est prévu d’intégrer des capacités 5G URLLC au sein du système existant pour des cas d’usage d’automatisation sophistiquée et de sécurité du personnel. Les deux partenaires affirment déjà avoir testé avec succès ces capacités dans le laboratoire de fabrication d'Ericsson en Suède et l’expérimentation dans l’usine P-Labs constitue l’étape suivante du projet.

Sur le même sujet