L'embarqué > Marchés > Perspective > Eléments de sécurité embarqués : un marché qui croît de 6% par an tiré par l'Internet des objets

Eléments de sécurité embarqués : un marché qui croît de 6% par an tiré par l'Internet des objets

Publié le 06 décembre 2017 à 12:01 par François Gauthier        Perspective

Eléments de sécurité embarqués : un marché qui croît de 6% par an tiré par l'Internet des objets

Selon une récente étude marketsandmarkets, le marché mondial des systèmes de sécurité embarqués atteindra 5,47 milliards de dollars en 2023 pour une croissance annuelle moyenne d’environ 6%. A la source de cette progression notable, on trouve les besoins générés par le marché de l’Internet des objets et les problèmes afférents à régler au sein des objets connectés dont la partie sécurité laisse souvent à désirer. Dans le détail, les éléments sécurisés SE et les cartes SIM embarquées (embedded SIM) vont s’adjuger les parts de marché les plus importantes car ces éléments de sécurité matériels se retrouvent dans un nombre très élevé de produits, des smartphones aux documents d’identité sécurisés, en passant par les cartes de paiement.

Au-delà, sans surprise, ce sont les cartes SIM traditionnelles pour systèmes de paiement par carte à puce (standard EMV) qui constitueront toujours le marché le plus important en 2023, selon marketsandmarkets. Parallèlement, le segment de la sécurité lié aux dispositifs électroniques portés sur soi (les wearables) va fortement progresser dans les six années qui viennent, en raison ici de l’utilisation de plus en plus fréquente de ces objets pour des achats, réalisés par exemple via des montres, des bracelets… De manière plus large, l’expansion du domaine de l’IoT ouvre des perspectives très importantes en termes de systèmes de sécurité, car les transactions et les échanges de données à partir de ces objets vont s’intensifier bien au-delà des opérations de paiement. Enfin, marketsandmarkets souligne que le secteur de l’authentification (droits d’accès, badges sécurisés…) va créer un appel d’air pour le marché des systèmes de sécurité embarqués adaptés à cette problématique.

D’un point de vue géographique, l’Asie-Pacifique devient le marché le plus important, avec notamment la Chine qui va consommer des éléments matériels de sécurité en grand volume pour les marchés des smartphones et de l’automobile. Tandis que le continent nord-américain devrait bénéficier du plus fort taux de progression sur ce domaine.

Dans ce paysage favorable, marketsandmarkets souligne toutefois qu’il existe un frein important au développement du marché en raison de la multiplication des directives à suivre publiées par les autorités de chaque pays afin de mieux protéger les systèmes connectés contre diverses vulnérabilités vis-à-vis d’attaques mal intentionnées. Or de nombreux fabricants et utilisateurs n’adhèrent pas forcément à ces recommandations et ne prennent aucune mesure de précaution en raison du manque d'audit des autorités concernées. Cette non-conformité aux réglementations gouvernementales entraîne des défaillances de sécurité qui aident les hackers à profiter de ces failles.

Parmi les acteurs majeurs sur le secteur des éléments matériels de sécurité, marketsandmarkets cite nommément Infineon (Allemagne), STMicroelectronics (France/Italie), NXP (Pays-Bas) Gemalto (France), Microchip (Etats-Unis), Samsung (Corée du Sud), Texas Instruments (Etats-Unis), Idemia (issu de la fusion de Morpho et Oberthur, France), Renesas (Japon) et Inside Secure (France).

Sur le même sujet