L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > eCount installe un SoC Cyclone V d’Intel sur un module processeur au format Smarc 2.0

eCount installe un SoC Cyclone V d’Intel sur un module processeur au format Smarc 2.0

Publié le 13 mars 2018 à 11:37 par François Gauthier        Sous-système

eCount Smarc 2.0

La firme allemande eCount, fondée en 2004 et spécialiste en particulier de cartes de contrôle d’écrans plats industriels et de lecteurs RFID, entre sur le marché des modules processeurs au format Smarc 2.0 avec la carte ES-1XXX sur laquelle la société a installé un SoC Cyclone V d’Intel associant matrice de FPGA et cœur ARM Cortex-A9 (une technologie issue d’Altera). En intégrant cette puce-sysème sur une plate-forme Smarc, eCount offre une carte à ultrabasse consommation prête à l'emploi pour des conceptions personnalisables dans l’IoT industriel. Grâce à la fourniture de BSP complets, de cartes support, d'accessoires et de blocs d’IP à intégrer dans le FPGA du Cyclone V, la société estime qu’il est possible de réduire drastiquement les temps de développement et de certification pour les applications de faible consommation dans des environnements difficiles comme les automatismes industriels, le médical, les équipements de test et de mesure de terrain, le transport et l'avionique.

Via le FPGA, il est ainsi possible d’intégrer des blocs d’IP de gestion de protocoles Ethernet industriels standard tels Profinet et EtherCAT et de transformer le module Smarc 2.0 en un contrôleur d'E/S, en un enregistreur de données volumineuses avec son frontal d’acquisition de données, en un contrôleur de réseau ou d’IHM éco-efficaces, alimentés via l’énergie solaire par exemple, etc.

Côté caractéristiques techniques, les modules ES-1XXX, qui fonctionnent dans la plage de température comprise entre -40°C et +85°C avec une garantie sur dix ans, sont disponibles dans des configurations à un ou deux cœurs ARM Cortex-A9 (modèles SE et SX) avec jusqu'à 110 000 cellules logiques et 2 Go de mémoire RAM DDR3. Ils intègrent en outre jusqu'à 128 Mo de mémoire flash NOR et 128 Go de mémoire eMMC, ainsi qu’un Simd NEON par cœur pour les graphiques.

Les interfaces comprennent un port Gigabit Ethernet, deux ports Fast Ethernet, deux ports USART, deux interfaces CAN et deux liens USB 2.0. D'autres extensions peuvent être connectées via une carte SD. Six émetteurs-récepteurs à 3,125 Gbit/s ainsi qu'une unité à virgule flottante prédestinent le module pour les applications gourmandes en bande passante et en calcul.

« La tendance de l'IoT industriel va vers de plus en plus d'intelligence dans les équipements connectés, avec des cartes architecturées autour de processeur ARM à très faible consommation », explique Dirk Finstel, le CTO d’eCount, et l'un des initiateurs de la norme Smarc 2.0.

Sur le même sujet