L'embarqué > Logiciel > Développement > dSPACE optimise le flot de production de code embarqué de son outil TargetLink

dSPACE optimise le flot de production de code embarqué de son outil TargetLink

Publié le 22 février 2018 à 12:48 par François Gauthier        Développement dSPACE

TargetLink 4.3

L’éditeur d’outils d’ingénierie pour le développement et les tests de systèmes embarqués, notamment pour le domaine de l'automobile, dSPACE lance la version 4.3 de TargetLink, son générateur de code de production en langage C à partir de modèles Simulink/Stateflow, doté désormais de l’outil baptisé Property Manager. Objectif : fournir aux développeurs de code une meilleure vue d’ensemble de leurs modèles (y compris “blocs” associés et propriétés des objets liées au code). Cette version apporte en outre des améliorations dans le domaine de la modélisation des algorithmes, ce qui simplifie la tâche des développeurs, notamment pour la manipulation de grands modèles. En sus, des fonctionnalités détaillées de filtrage et de validation automatique du code avec des indications d’erreurs ont été ajoutées.

Au-delà, le flot a aussi été optimisé pour favoriser le développement modulaire avec la possibilité de créer, intégrer et réutiliser des composants logiciels individuels. L’organisation flexible des artefacts générés et la gestion centrale de tous les composants dans un projet permettent dans ce cadre d’appréhender plus facilement l’ensemble d’un projet et de simplifier le travail au sein d’équipes distribuées.

Enfin, la version 4.3 de TargetLink apporte la prise en charge du standard Autosar dans sa version 4.3 ainsi que des mécanismes de partitionnement des données et du code en segments de mémoire individuels. Une approche utile dans les projets où la notion de sécurité est importante, et pour lesquels TargetLink assure la compatibilité avec les règles d’autocodage de la norme Misra C:2012.

Sur le même sujet