L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Drones et robots : Qualcomm propose une plate-forme de référence basée sur un Snapdragon

Drones et robots : Qualcomm propose une plate-forme de référence basée sur un Snapdragon

Publié le 16 septembre 2015 à 11:59 par François Gauthier        Sous-système Qualcomm

Qualcomm Snapdragon Drone

Le fournisseur de semi-conducteurs Qualcomm Technologies lance une plate-forme de référence basée sur son architecture de processeur Snapdragon et spécifiquement orientée vers le développement et le prototypage de systèmes embarqués sur des drones civils et des robots. Avec des dimensions de 58 x 40 mm, cette carte intègre un Snapdragon 801, un SoC doté d’un processeur quadricœur Krait 400 (chaque cœur étant  cadencé à 2,26 GHz) initialement conçu pour équiper des smartphones. La particularité de cette architecture est de proposer nativement, au-delà du CPU, une unité graphique GPU (Adreno 330), un DSP (Hexagon V50 à 800 MHz), un modem de communication 4G LTE complet, un moteur dédié aux tâches d'encodage vidéo compatible 4K et plusieurs accélérateurs matériels de traitement d’image.

Cette puissance de traitement importante est associée sur le SoC à une connectivité Bluetooth 4.0 et Wi-Fi (avec le support du procédé multi-antennaire Mimo 2 x 2), et à la présence d’un système de navigation par satellite (GNSS) pour assurer une fonction de positionnement et de géolocalisation précise. Associé à un kit logiciel de développement d’applications pour drones, l’ensemble est capable de supporter des fonctionnalités évoluées, de plus en plus présentes sur les drones civils à vocation professionnelle ou les drones de loisir avancés. A savoir, le support des caméras vidéo 4K, l’encodage 720p en simultané de la prise de vue, la communication et la localisation en temps réel de l’engin volant (via l’intégration des commandes de vol dans le DSP) et le support d’une centrale inertielle associée à plusieurs capteurs (température, pression…).  

D’ores et déjà, Qualcomm a annoncé que le fabricant de drones civils chinois Yuneec va intégrer cette plate-forme sur ses systèmes avec une sortie prévue d'engins basés sur cette architecture en 2016.

Sur le même sujet