L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Dialog met l’ultrabasse consommation à la portée des puces-systèmes Wi-Fi

Dialog met l’ultrabasse consommation à la portée des puces-systèmes Wi-Fi

Publié le 03 juin 2019 à 12:10 par Pierrick Arlot        Composant  Dialog

FC9000

Sous la référence FC9000, Dialog Semiconductor a lancé la production en volume d’une puce-système Wi-Fi (et d’un module associé) qui, selon la société, se distingue par une consommation ultrafaible et qui garantit une autonomie d’au moins un an aux objets IoT alimentés sur pile ou batterie tels que serrures connectées, systèmes de surveillance vidéo, thermostats intelligents et autres capteurs sans fil. Une caractéristique qui permettrait donc de connecter tous ces dispositifs à un réseau Wi-Fi préexistant et, donc, de se passer d’une passerelle spécifique ou d’un smartphone pour la connexion au cloud, comme c’est le cas avec les technologies Zigbee, Z-Wave ou Bluetooth, précise Dialog.

Compatible avec le standard IEEE  802.11b/g/n, le FC9000 est en fait le premier SoC Wi-Fi lancé par Dialog qui est issu du rachat de la société taiwanaise Silicon Motion il y a quelques mois. Dotée d’un cœur de processeur Arm apte à exécuter la pile réseau Wi-Fi et l’application utilisateur, la puce-système peut fonctionner en autonome sans un microcontrôleur ou un processeur réseau externe et implémente des algorithmes d’économie d’énergie propriétaires qui lui permettent de fonctionner en consommant seulement quelques microampères, voire virtuellement rien en mode sommeil.

« Le FC9000, premier produit dans notre gamme VirtualZero, complète notre portefeuille existant de SoC Bluetooth Low Energy pour objets connectés et n’est que le premier d’une série qui va résoudre les problèmes rencontrés par les équipementiers et les utilisateurs finaux en termes de compatibilité réseau et de consommation », assure Sean McGrath, vice-président et directeur général de l’activité Audio & Connectivité de Dialog.

La puce-système intègre également 1,6 Mo de mémoire SRam et un accélérateur matériel de cryptographie qui vise à doper l’exécution des algorithmes de chiffrement Wi-Fi tels que WPA2 Enterprise et Personal, et des mécanismes de sécurisation de niveau supérieur comme TLS.  

21 juin 2016

 "1, 2, 3... 5G ! La course mondiale à la norme 5G passe par les tests"

> Lien

Sur le même sujet