L'embarqué > Logiciel > Développement > Développement : l’environnement IAR Embedded Workbench for Arm assure le débogage jusqu’au… cloud

Développement : l’environnement IAR Embedded Workbench for Arm assure le débogage jusqu’au… cloud

Publié le 05 novembre 2019 à 11:41 par Pierrick Arlot        Développement IAR Systems

IAR-AWS

Le fournisseur de services et d’outils logiciels pour le développement embarqué IAR Systems propose une édition de son environnement phare IAR Embedded Workbench for Arm qui bénéficie d’une intégration avec la plateforme cloud Amazon Web Services (AWS). Au travers de cette édition, les développeurs ont la possibilité de se connecter à un compte AWS à partir de la suite de développement C/C++ de l’éditeur suédois.

Lors du débogage, ils peuvent ainsi accéder à l’interface TCP/IP, visualiser l’état des paquetages MQTT et inspecter le shadow de l’équipement pour un contrôle complet du périphérique jusqu’au nuage, précise IAR. (Pour rappel, sur la plate-forme AWS IoT, un shadow d'appareil est un document JSON utilisé pour stocker et extraire les informations sur l'état en cours dudit appareil, le service AWS Device Shadow gèrant un fichier shadow pour chaque appareil connecté à AWS IoT.) Selon IAR, la communication cloud avec AWS IoT Core, la plate-forme cloud managée qui permet à des équipements connectés d’interagir de façon sécurisée avec des applications dans le nuage et d’autres équipements, peut aussi être inspectée et contrôlée.

Par ailleurs, la chaîne d’outils de l’éditeur prend en charge le système d’exploitation temps réel Amazon FreeRTOS qui intègre des bibliothèques logicielles censées simplifier la connexion sécurisée d’objets connectés soit localement à l’environnement AWS Greengrass, soit directement avec le nuage, et faciliter leur mise à jour à distance.

Lors du développement de nouveaux produits, les utilisateurs ont le choix de mettre au point leurs applications embarquées et IoT sur une variété de microcontrôleurs Arm qualifiés, fournis par des partenaires d’IAR et d’AWS comme NXP, STMicroelectronics ou Texas Instruments.

« Le développement logiciel embarqué s’étend aujourd’hui au cloud et les développeurs doivent pouvoir contrôler le comportement des applications à travers tout le processus d’exécution afin d’optimiser et de déboguer leur code de manière efficace », indique Anders Holmberg, directeur de la stratégie chez IAR.

Sur le même sujet