L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Des modules processeurs i.MX 8 d'Advantech hébergent le logiciel de surveillance des vulnérabilités de Timesys

Des modules processeurs i.MX 8 d'Advantech hébergent le logiciel de surveillance des vulnérabilités de Timesys

Publié le 08 novembre 2019 à 12:57 par François Gauthier        Sous-système Advantech

Advantech i.MX8 TimeSys

Avec des modules processeurs Smarc 2.0 et Qseven architecturés autour des i.MX 8 de NXP et équipés en sus du service de gestion et de surveillance de la sécurité de Timesys, Advantech renforce aujourd'hui son offre sur architecture Arm avec Linux à bord.  Depuis quelques années, la firme taïwanaise avait élargi son savoir-faire sur les modules COM (Computer On Module), centrés historiquement sur les architectures Intel, vers des coeurs Arm avec notamment des puces NXP (des i.MX6 à coeur Cortex-A9) et Texas Instruments (des Sitara à coeur Cortex-A15).

Avec les cartes ROM-7720 au format Qseven 2.1, ROM-5620 et ROM-5720 au format Smarc 2.0, toutes dotées d’un i.MX 8, avec respectivement des coeurs Cortex-A35 et A53, Advantech vise les applications IoT gourmandes en ressources graphiques : interfaces homme-machine à écrans multiples, systèmes avancés d’aide au conducteur, vision robotique, systèmes de publicité de précision, traitement d’images médicales…. Autant de cas de figure dans lesquels ces modules i.MX 8 prennent en charge les systèmes d’exploitation Linux et Android.

Pour ces marchés, Advantech ajoute un service automatisé de surveillance des vulnérabilités et de gestion des correctifs qui garantit la sécurité des BSP Yocto Linux et des applications intégrées tout au long de leur cycle de vie. Et ce grâce à un accord de collaboration avec Timesys qui fournit ici, avec sa solution Vigiles, une solution de détection, d’analyse et de correction des vulnérabilités d’un système avant qu’elles ne deviennent un problème de sécurité.

Au-delà, ces plates-formes intègrent l’environnement logiciel Wise-PaaS/EdgeSense d’Advantech, capable de prendre en charge les technologies RMM et OTA, pour la surveillance et la gestion à distance ainsi que les mises à jour par liaison radio du code embarqué.

Le module Smarc 2.0 ROM-5720 est doté d'un processeur i.MX 8M qui comprend deux ou quatre coeurs Arm Cortex-A53 en combinaison avec un coeur temps réel Cortex-M4 et un coeur graphique 3D GC7000 Lite de Vivante. Il fournit des liens USB 3.0, deux liens Gigabit Ethernet, deux interfaces Mipi CSI, un PCI Express, un HDMI 2.0 jusqu’à 4096 x 2160 à 60 Hz et un port Mipi DSI pour les applications embarquées.

Le module ROM-5620 de son côté, toujours au format Smarc 2.0, intègre un i.MX 8X doté de deux à quatre coeurs Arm Cortex-A35, d’un processeur Arm Cortex-M4F et d’un cœur HiFi 4D de Tensilica.

Quant au module Qseven ROM-7720, il est bâti autour du puissant processeur i.MX 8QuadMax à 8 coeurs de processeurs, soit deux Cortex-A72, quatre Cortex-A53 et deux Cortex-M4F.

« Une sécurité renforcée pour les produits construits à l’aide de nos plates-formes est une exigence essentielle dans l’environnement de vulnérabilité élevé actuel, explique Alex Lin, directeur de la gestion des produits chez Advantech. Le service Vigiles de Timesys permet aux développeurs de commercialiser rapidement leurs produits à l’aide de composants open source, en ayant des certitudes sur la sécurité, tout au long de leur cycle de vie. »

Sur le même sujet