L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Des débits de plusieurs térabits par seconde tomberont du ciel dans la prochaine décennie

Des débits de plusieurs térabits par seconde tomberont du ciel dans la prochaine décennie

Publié le 12 septembre 2017 à 10:05 par Pierrick Arlot        Architecture

O3b-mPower

La société luxembourgeoise SES, propriétaire des satellites Astra et de la flotte de satellites en orbite terrestre moyenne (MEO) O3b (depuis l’acquisition en août 2016 de 100% de la firme O3b Networks), s’est donné comme objectif de déployer à partir de 2021 une flotte de sept satellites MEO capables d’assurer un débit de plusieurs térabits par seconde sur les quatre cinquièmes de la surface terrestre.

La constellation O3b mPower, c’est son nom, pourra couvrir les zones géographiques ciblées, par plus de 30 000 faisceaux dont la forme et la direction seront ajustables dynamiquement et en temps réel afin de s’adapter aux besoins des utilisateurs sur le marché de la mobilité, des transmissions de données fixes et des usages gouvernementaux. Ce qui, selon SES, fera du réseau O3b mPower le système le plus efficace au niveau spectral du moment.

Pour ce faire, l’opérateur compte s’appuyer sur son savoir-faire dans la gestion des 12 satellites MEO O3b non géostationnaires déjà en place et capables de fournir une connectivité haut débit à faible latence, flotte qui devrait être complétée par huit autres en 2018 et 2019. En orbite à environ 8 000 km de la Terre, ces satellites construits par Thales Alenia Space disposent chacun de douze antennes orientables en bande Ka (dont dix pour les terminaux utilisateurs) avec un débit de 1,6 Gbit/s par faisceau (800 Mbit/s dans chaque sens). Selon SES, le système O3b mPower s’appuiera en conséquence sur les mêmes blocs constitutifs mais avec un débit, une couverture et une flexibilité considérablement dopées, précise la firme luxembourgeoise.

Dans le détail, SES compte mettre en place un écosystème de partenaires technologiques et de fournisseurs de services à valeur ajoutée autour du réseau O3b mPower. En collaboration avec l’opérateur, ces partenaires devraient développer des innovations applicables à l’infrastructure au sol et associant les ressources de routage, de calcul et de stockage à une intelligence logicielle et des antennes spécifiques. Des travaux seront également menés pour lancer un nouveau concept de terminal utilisateur d’extrémité (Customer Edge Terminal) qui puisse être à la fois compact, rapide et simple à installer. Le premier partenaire technologique de l’écosystème O3b mPower n’est autre que Boeing qui s’est vu confier le contrat de constructions des sept satellites MEO surpuissants.

Sur le même sujet