L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > Des capteurs compatibles LoRaWAN localisent le matériel roulant sur le chantier souterrain du RER A

Des capteurs compatibles LoRaWAN localisent le matériel roulant sur le chantier souterrain du RER A

Publié le 17 janvier 2020 à 07:03 par Pierrick Arlot        Objet de la semaine Actility

Tunnel

Depuis 2015, la RATP s’est lancée dans un vaste chantier de renouvellement des voies du RER A. Des travaux qui consistent à remplacer l’intégralité des voies, du ballast et des systèmes d’aiguillage des trains. Au total d’ici à 2021, ce sont 24 kilomètres de voies et de ballast qui doivent être renouvelés et 28 aiguillages remplacés entre Nanterre-Préfecture et Vincennes. Une opération rendue complexe en raison de l’environnement ainsi que des besoins humains et techniques à mettre en œuvre.

Afin d’améliorer et optimiser la gestion de travaux de cette ampleur, la RATP et la société NomoSense, créée en 2017, collaborent depuis deux ans sur un projet innovant autour du concept de chantier connecté  avec comme principal cas d’usage la géolocalisation en souterrain. Après plusieurs technologies testées, NomoSense a expérimenté, grâce à ses partenaires Actility et Abeeway, une solution complète bâtie sur les technologies Bluetooth et LoRaWAN.

Ainsi, dans la configuration retenue, les capteurs Abeeway (Abeeway a été acquis par Actility en 2017), adaptés à l’environnement humide et poussiéreux des tunnels ferroviaires urbains, scannent des balises Bluetooth positionnées tous les 20 mètres pour créer un référentiel de positionnement. Les informations récupérées sont alors renvoyées à travers un réseau LoRaWAN privé puis exploitées par un algorithme de géolocalisation développé par NomoSense.  Il est ainsi possible de savoir où se trouvent les machines de chantier dans le tunnel.

Selon NomoSense, ce dispositif pourrait améliorer, à l’avenir, la sécurité des travailleurs en zone dangereuse, les capteurs étant équipés d’un bouton d’alerte et d’un détecteur d’immobilité pour envoyer la position en cas d’activation. La technologie LoRaWAN mise en place repose en pratique sur la solution ThingPark Enterprise d’Actility et a permis, dixit les partenaires du projet, de couvrir de manière efficace les zones blanches avec une solution radio ad hoc. Un choix qui apporte en sus à la RATP une connectivité supplémentaire pour expérimenter à terme d’autres types d’objets connectés pour la supervision de ses équipements d’infrastructure ferroviaire.

Grâce à sa solution d’agrégation de données, NomoSense explique avoir pu centraliser 100% des briques du service, que ce soit la gestion des balises Bluetooth, l’administration des antennes LoRaWAN, le décodage des informations émises par les capteurs et les algorithmes de localisation. Une centralisation essentielle pour fournir un service ergonomique et ne pas alourdir le processus de gestion des chantiers, précise la start-up.

Le système a été mis en place et testé durant l’été 2019 et a permis de valider le bon fonctionnement et l’intérêt du service final auprès des équipes de la RATP. « L’utilisation de technologies standard étaient essentielle non seulement en vue de centraliser les données sur une unique plate-forme mais aussi pour pouvoir dupliquer la solution à l’échelle industrielle », indique Mazic Bekka, chef de projet Recherche et Innovation au département Ingénierie de la RATP.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN

 

Sur le même sujet