L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Créateur du capteur olfactif universel, Aryballe boucle un tour de table de 3,1 M€ avec un géant japonais

Créateur du capteur olfactif universel, Aryballe boucle un tour de table de 3,1 M€ avec un géant japonais

Publié le 15 novembre 2016 à 12:13 par Pierrick Arlot        Conjoncture

NeOse Aryballe

En juin dernier, la start-up grenobloise Aryballe Technologies, à laquelle L’Embarqué a consacré un portrait détaillé en avril 2015, bouclait un tour de table de 2,6 millions d’euros auprès d’un ensemble d’investisseurs menés par Innovacom. Issue en 2014 du CEA-CNRS, la jeune pousse, à l'origine du premier capteur olfactif universel, complète aujourd'hui ce premier tour de table avec l'entrée à son capital du japonais Asahi Kasei (17,5 milliards de dollars de CA et 32 821 collaborateurs au 31 mars 2016). Le groupe asiatique, qui a investi un ticket d'un demi-million d'euros, permet donc à Aryballe Technologies de lever 3,1 millions d'euros au global.

Cette manne financière et l'arrivée de ce nouvel investisseur stratégique vont permettre à l'entreprise de financer sa croissance, d'industrialiser et de commercialiser son produit NeOse mais également de lancer son internationalisation. Ce dispositif portatif, qui tient dans la main, aspire les odeurs via un ventilateur. Les molécules viennent ensuite se fixer, par affinité, à la surface de nanocapteurs embarqués. Ce sont ces derniers qui imitent les récepteurs olfactifs humains. Une fois les molécules des odeurs fixées, une photo est saisie de manière à transformer l'odeur en signature visuelle sous forme d'un code-barres. Les informations collectées sont alors envoyées, grâce à une puce microélectronique, vers la base d'odeurs d'Aryballe en constante progression - 150 odeurs aujourd’hui - puis analysées pour trouver l'odeur associée à la signature visuelle.

« Chimie, électronique, matériel médical et scientifique, smart home : il y a un grand nombre de points de convergence entre les secteurs d'activité et les cibles du groupe Asahi Kasei et les multiples applicatifs rendus possibles par la technologie que nous avons développée, a commenté Tristan Rousselle, CEO et cofondateur d'Aryballe Technologies. C'est donc un rapprochement naturel et nous sommes vraiment enthousiastes à l'idée de commencer cette nouvelle aventure qui vient marquer une étape importante dans l'histoire de notre jeune entreprise. »

Sur le même sujet