L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Cortus produit un cœur IP de calcul en virgule flottante pour l’Internet des objets industriel

Cortus produit un cœur IP de calcul en virgule flottante pour l’Internet des objets industriel

Publié le 10 décembre 2015 à 12:09 par Pierrick Arlot        Composant  Cortus

Cortus FPS26

Sous la référence FPS26, le français Cortus, spécialiste des cœurs de processeurs 32 bits pour circuits intégrés de type SoC éco-efficaces, lance un bloc d’IP de calcul en virgule flottante et simple précision qui cible les systèmes embarqués requérant à la fois une bonne performance pour le traitement en virgule flottante, une consommation électrique limitée et une faible empreinte silicium. Dans la gamme Cortus, c’est le troisième cœur de processeur bâti sur le jeu d’instructions de deuxième génération (v2) de la société hexagonale, après l’APS23, qui vise les capteurs et dispositifs électroniques portés sur soi, et l’APS25, conçu pour faciliter l’intégration de coprocesseurs ou le traitement symétrique multicœur au sein d’un SoC (lire notre article ici).

Selon le Français, de nombreuses applications de contrôle/commande, de vision et de communication sans fil dans le domaine générique de l’Internet des objets industriel exigent aujourd’hui des opérations en virgule flottante câblées dans le silicium pour remplir leurs objectifs de performance. Et même si historiquement le marché des logiciels embarqués est dominé par les calculs en virgule fixe, il y a des cas où les valeurs affichent une très large dynamique et où le calcul en virgule flottante est requis ou s’avère avantageux, assure Cortus. Exemples : le calcul de matrice inverse dans le traitement bande de base Mimo, la multiplication de matrices ou les transformées de Fourier rapides FFT.

Basé sur une architecture Harvard à seize registres 32 bits et pipeline à cinq niveaux, le FPS26 offre une unité de calcul en virgule flottante à simple précision IEEE 754, un multiplicateur parallèle à pipeline et un diviseur. Intégrable sur une surface de 0,192 mm2 en technologie de gravure 90 nm, il supporte à la fois le bus AXI4-Lite et les périphériques Cortus APS (MAC Ethernet 10/100 Mbit/s, USB 2.0 hôte et OTG, etc.). A cet égard, le FPS26, qui délivre une performance de calcul en virgule flottante 9,7 fois supérieure à celle de l'APS25 au banc d'essai Linpack, peut être associé à huit coprocesseurs Cortus ou tiers (cryptographie, traitement du signal…).

A ce jour, les cœurs de processeurs Cortus seraient à l'oeuvre dans plus de 800 millions de circuits intégrés produits. A noter que le coréen Synic Solutions est le premier à lancer en production un circuit intégré basé sur le cœur APS23 annoncé par le Français en octobre 2014. Il s’agit en l’occurrence d’un circuit pour lecteur de cartes à puce avec ou sans contact.

Sur le même sujet