L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Conrad propose Controllino, le premier automate programmable industriel open source basé sur Arduino

Conrad propose Controllino, le premier automate programmable industriel open source basé sur Arduino

Publié le 29 octobre 2015 à 12:19 par François Gauthier        Sous-système Conrad

Conrad Controlino

Le distributeur allemand de produits et systèmes électroniques Conrad Business Supplies a ajouté à son catalogue une gamme de petits automates programmables industriels PLC (Programmable Logic Controller) conçu par la société Controllino, filiale du fabricant autrichien SG-Tronic, dont l’originalité est d’être basé sur une carte  open source Arduino. Une première sur le marché. Ces produits de petite taille (94,5 x 59,4 x 36 mm pour le plus compact) sont adaptés à différentes applications d'automatisation, comme la gestion thermique, l'éclairage intelligent ou le contrôle d’équipements multimédias.

Trois modèles sont disponibles : le Mini (6 sorties relais, 8 entrées analogiques ou numériques et 8 sorties numériques), le Maxi (10 sorties relais, 12 entrées analogiques ou numériques et 12 sorties numériques plus un lien Ethernet) et le Mega (16 sorties relais, 24 entrées analogiques ou numériques, 12 sorties numériques à commutation et 12 sorties numériques half-bridge), chacun destiné à répondre à des besoins et à des niveaux de complexité différents.

Tous ces modèles s'appuient pour la programmation sur un microcontrôleur ATmega d'Atmel intégré sur la carte Arduino, doté d’une fréquence d'horloge de 16 MHz. Ces automates sont en outre dotés d’une protection ESD (Electro-Static Discharge ou décharge électrostatique) de 4000 V sur toutes les broches, avec un accès direct au processeur, d’une gamme étendue d'interfaces telles que SPI, I2C, RS232 et RS485, et d’une horloge temps réel RTC interne qui peut être activée ou non.

Un port USB en façade facilite la programmation externe qui se fait via le langage Arduino (pour la réalisation de programmes sketch) dont la syntaxe se rapproche de celle du C.  

Sur le même sujet