L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Congatec rend les cartes 3,5 pouces évolutives via des modules Smarc fondés sur des processeurs Arm i.MX8

Congatec rend les cartes 3,5 pouces évolutives via des modules Smarc fondés sur des processeurs Arm i.MX8

Publié le 02 mars 2020 à 11:22 par François Gauthier        Sous-système Congatec

congatec carte 3,5 pouces + Smarc

Après son entrée l’année dernière sur le marché concurentiel des calculateurs monocartes SBC (Single Board Computer) de 3,5 pouces, la firme allemande Congatec a présenté lors du salon Embedded World 2020 une plate-forme porteuse à ce format dotée d’un emplacement pour des modules processeurs au standard Smarc. Sur la carte, les entrées/sorties sont optimisées pour une utilisation avec l'ensemble des modules Smarc de la société architecturés autour de puces i.MX 8 de NXP. Une approche modulaire qui se veut une réponse aux cartes et systèmes standard disponibles sur le marché des produits COTS (Commercial-Off-The-Shelf), avec ici la possibilité pour les OEM de s’appuyer sur des écosystèmes formés autour de formats standard et de personnaliser rapidement des entrées/sorties.

« Notre carte porteuse modulaire de 3,5 pouces rend les conceptions sur architecture ARM intéressantes pour de petites séries industrielles qui étaient dominées jusqu'à présent par la technologie x86, explique Martin Danzer, directeur produits chez Congatec. Comme avec cette approche, les conceptions spécifiques peuvent être mises en œuvre rapidement via l’assemblage de cartes modulaires, la plate-forme est également une base adaptée pour des systèmes personnalisés fondés sur des i.MX 8. »

La carte baptisée conga-SMC1 de 3,5 pouces, dotée d'un emplacement pour modules Smarc (82 x 50 mm) pour des performances processeur évolutives, est également optimisée pour les caméras dotées d’une interface Mipi. Grâce à deux connecteurs Mipi CSI-2, il est même possible de développer des systèmes qui fournissent une vision tridimensionnelle, avec par exemple des applications dans les études sur les véhicules autonomes. Associée à la prise en charge par le processeur i.MX 8 d’algorithmes d'intelligence artificielle et de réseaux de neurones, la plate-forme peut ainsi servir de base pour développer des systèmes de vision intelligents.

En d’autres termes, la solution fondée sur des cœurs Arm intègre, pour la première fois selon Congatec, tous les composants nécessaires à la prise en charge des caméras Mipi assurant ainsi une connexion plug and play de caméras embarquées comme celles de Basler (partenaire de Congatec pour la vision). Pour ces marchés, la firme allemande a présenté une offre intégrée, l’Embedded Vision Platform, qui intègre le module caméra Mipi BCON de 13 mégapixels de Basler, un ensemble adapté aux applications de vision embarquée telles que les systèmes de caisse automatisés dans le commerce de détail, les systèmes de surveillance et de contrôle d'accès dans la gestion des installations, les systèmes d'inspection industrielle pour l'assurance qualité, la réalité augmentée pour la maintenance, le traitement d'images dans la technologie médicale mobile et portable, etc.

La carte porteuse conga-SMC1 de 3,5 pouces fonctionne avec des processeurs i.MX 8QuadMax (les plus puissants) jusqu’à des i.MX 8M Mini en technologie 14 nm, en passant par des i.MX 8X à faible consommation (soit une combinaison de 12 modules Smarc avec à chaque fois un processeur i.MX 8 différent). D’une taille de 146 x 102 mm, la carte porteuse offre deux interfaces Gigabit Ethernet, 5 ports USB et un hub USB ainsi qu’une connexion pour des mémoires SSD et des disques durs avec une interface SATA. Pour des extensions spécifiques, la carte offre un emplacement Mini-PCIe ainsi qu'un emplacement M.2 Type E E2230 (liens I2S, PCIe et USB) et un emplacement M.2 Type B B2242/2280 (avec deux liens PCIe et un USB). Un emplacement MicroSIM intégré pour la connexion à des périphériques IoT est également prévu, à côté d'interfaces embarquées classiques (4 UART, 2 bus CAN, 8 GPIO, un I2C et un SPI). Des écrans peuvent être connectés à la carte via des interfaces HDMI, LVDS/eDP/DP et Mipi DSI.

En termes logiciels, Congatec propose des binaires précompilés avec un chargeur d'amorçage (bootloader), un Linux configuré, des images Yocto et Android, ainsi que tous les pilotes nécessaires, disponibles sur GitHub et le logiciel de vision embarquée Basler, si nécessaire, optimisé pour les i.MX 8.

Sur le même sujet