L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Congatec prend en charge les i.MX8 de NXP sur ses modules processeurs Qseven et Smarc

Congatec prend en charge les i.MX8 de NXP sur ses modules processeurs Qseven et Smarc

Publié le 23 novembre 2017 à 10:01 par Pierrick Arlot        Sous-système Congatec

Congatec COM i.MX8

Le spécialiste des modules processeurs et cartes mères pour l’embarqué Congatec va porter les processeurs 64 bits i.MX8 de NXP sur des modules aux formats Qseven et Smarc. Dans le cadre du programme Early Access de NXP, les nouveaux modèles de la firme allemande seront disponibles au moment du lancement en production de volume des derniers-nés de NXP architecturés autour de cœurs ARM Cortex-A72 et/ou Cortex-A53 (lire notre article ici).

Selon Congatec, les utilisateurs peuvent donc démarrer la conception de leurs cartes porteuses dès aujourd’hui en étant certains de tirer profit des modules i.MX8 de la société d’outre-Rhin dès leur disponibilité. Equipés des puces-systèmes temps réel i.MX8, les produits de Congatec intéresseront les applications industrielles et automobiles capables de tirer parti de la puissance de processeurs à basse consommation intégrant jusqu’à quatre cœurs et de performances graphiques élevées avec gestion d’un maximum de quatre écrans indépendants. Comme les modules sont conçus pour une gamme de température étendue (entre -40°C et +85°C), ils peuvent aussi être utilisés dans des systèmes de gestion de flottes de véhicules commerciaux ou dans des applications d'info-divertissement dans les taxis, bus et trains ainsi que les nouveaux véhicules autonomes électriques, assure Congatec.

« Nous rencontrons une forte augmentation de la demande envers les technologies ARM dans tous les segments de l'embarqué basse consommation que nous ciblons avec nos modules Qseven et Smarc, a commenté Martin Danzer, directeur produits chez Congatec. Les i.MX8 prennent en charge la virtualisation des cœurs CPU et GPU au niveau matériel et les algorithmes de reconnaissance vocale et de reconnaissance d’images y sont accélérés par des blocs matériels spécifiques. Dès lors, de toutes nouvelles applications avec des concepts innovants de contrôle d'accès et d'interface utilisateur sont maintenant concevables, rendant l'architecture ARM embarquée encore plus simple à utiliser, plus pratique et plus polyvalente. »

« Avec les modules COM, les ingénieurs peuvent réduire de 50% à 90% leur temps et coût de développement par rapport à une conception entièrement personnalisée, ajoute Steve Owen, vice-président exécutif en charge des ventes mondiales chez NXP. De nouveaux segments de marché s'ouvrent aujourd’hui à la technologie i.MX de NXP, là où les développeurs utilisaient jusqu'à présent la technologie x86 ».

Les premiers modules processeurs i.MX8 de Congatec et les kits de démarrage correspondants seront présentés à l'occasion du salon Embedded World 2018 qui se tiendra à Nuremberg du 27 février au 1er mars prochains. Précisons que d’autres fabricants de modules sont aussi sur les rangs pour proposer rapidement des produits architecturés sur les i.MX8. C’est notamment le cas des sociétés CompuLab, Emtrion, iWave Systems, Phytec, SolidRun, Toradex, TQ-Systems ou Variscite.

Sur le même sujet