L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Conduite autonome : la start-up française Outsight lève 20 M$ en financement d’amorçage

Conduite autonome : la start-up française Outsight lève 20 M$ en financement d’amorçage

Publié le 11 décembre 2019 à 10:31 par François Gauthier        Conjoncture

Outsight levée de fonds

La jeune société française Outsight, qui a conçu une caméra 3D dite “sémantique” notamment pour les voitures autonomes, vient de boucler une levée de fonds d’amorçage de 20 millions de dollars auprès des fonds d’investissement Demeter Partners et SPDG (holding de la famille Périer-D’Ieteren) et de la banque BNP Paribas. L’équipementier automobile Faurecia, avec qui Outsight a récemment annoncé une collaboration, a aussi investi à travers le fonds Faurecia Ventures, tout comme le groupe Safran, également partenaire de la start-up, à travers la structure Safran Corporate Ventures. Enfin, parmi les investisseurs, se trouve l’entrepreneur Eric Carreel (cofondateur de Withings).

Fondé en 2019 par Cédric Hutchings et Raul Bravo, Outsight trouve son origine dans la société Dibotics, créée en 2015 par Raul Bravo et spécialisée dans le traitement lidar 3D en temps réel. En juillet dernier, l'entreprise est entrée dans une nouvelle phase de son développement en s’associant avec Cédric Hutchings (cofondateur de Withings) et Scott Buchter (cofondateur de Lasersec) pour créer la nouvelle entité baptisée Outsight.

La technologie d’Outsight délivre une perception complète de l’environnement dans un seul équipement. Plus précisément, selon la société, l'ensemble des technologies qui fournissent une perception de l’environnement et les techniques de traitement pour sa compréhension sont intégrées pour la première fois dans un seul équipement. Une architecture tout-en-un capable d’être industrialisée à grande échelle (grâce au développement d’une puce-système SoC) et qui perçoit et comprend simultanément l'environnement à des centaines de mètres, y compris les éléments clés de la composition chimique des objets (tissus, peau, coton, glace, neige, plastique, métal, bois...).

La société dispose d’ores et déjà de deux familles de produits : une solution 3D Smart Monitoring pour les grands espaces, tels que les aéroports, les centres commerciaux et les sites industriels, et une version spécifique pour les véhicules (voitures, robots mobiles non routiers, etc.). La technologie 3D Smart Monitoring fournit des informations sur la circulation des personnes et l’utilisation des actifs aux opérateurs de grands espaces, grâce à la fusion de multiples caméras 3D en temps réel. Le Smart Monitoring est un marché estimé à plusieurs milliards d’euros, dominé actuellement par les solutions vidéo 2D (caméras CCTV et analyse vidéo 2D). Selon Outsight, ce domaine se caractérise par une croissance rapide et la technologie de détection 3D va générer de nouvelles applications.

Dans sa version véhicule, le capteur d'Outsight fournit, selon la société, de nouveaux niveaux de sécurité et de fiabilité pour les machines actuellement commandées par l’homme : équipements de construction ou d’exploitation minière, voitures autonomes (niveaux d’autonomie 4 à 5), robots, drones, taxis volants… Dans le segment des applications d'assistance évoluée à la conduite ADAS, des études de marché évaluent le marché à environ 50 milliards de dollars en 2025, avec des exigences accrues en matière de sécurité active auxquelles peuvent répondre les solutions de perception 3D de l'environnement.

« En combinant des approches logicielles et hardware à contre-courant des pratiques actuelles, nous avons pour ambition d’élever la perception et la compréhension de l’environnement à un niveau élevé de performance et d’intégration, explique Cédric Hutchings, DG et cofondateur d’Outsight. L’objectif est d’accélérer le déploiement de ce type de technologie d’intelligence artificielle qui interagit avec le monde réel. »

Sur le même sujet