L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Conduite automatisée : dSPACE signe un système de stockage et de traitement de grosses masses de données

Conduite automatisée : dSPACE signe un système de stockage et de traitement de grosses masses de données

Publié le 19 novembre 2019 à 08:31 par François Gauthier        Sous-système dSPACE

dSPACE AUTERA

Munich - Présentés aujourd'hui 19 novembre 2019 par la firme allemande dSPACE lors de sa conférence dSPACE World Conference qui se déroule dans la capitale de la Bavière, les systèmes AutoBox Autera sont des équipements de prototypage et de stockage de données pour les applications de conduite automatisée. On le sait, les capteurs de voitures autonomes produisent d’énormes flux de données qui doivent être traités très rapidement. Les caméras ainsi que les capteurs lidar et radar créent ainsi des volumes de données de plusieurs téraoctets par heure. Conséquence, les exigences spécifiques à la puissance de traitement, à la bande passante disponible et aux technologies de stockage deviennent extrêmement élevées.

La famille de produits Autera répond à cette évolution. Les domaines typiques d’application sont l’enregistrement de grands volumes de données pendant les tests de conduite, comme pour le développement ou l’homologation, ou encore le prototypage de la fusion de capteurs ou des algorithmes de perception dans le véhicule. Les équipements offrent aussi la possibilité de rejouer les données enregistrées en laboratoire. Pour ce faire, l’AutoBox Autera présente une solution de stockage appelée Autera Data Storage Unit, qui fournit un espace de stockage de plusieurs téraoctets (jusqu’à 32 To) combiné à un disque dur à semi-conducteurs SSD et à une bande passante de stockage allant jusqu’à 50 Gbit/s.

Afin de gérer les tâches intenses en calcul - développement, validation et optimisation des algorithmes d’intelligence artificielle - l’AutoBox Autera, qui intègre un processeur Intel Xeon à 12 cœurs cadencés à 2 GHz, peut être équipé d’accélérateurs matériels fondés sur des GPU (Graphical Processing Unit, comme le circuit Quadro RTX 6000 de Nvidia) et des FPGA. Ces derniers peuvent également être utilisés pendant le chargement des données d’un test de conduite afin de filtrer les données et les prétraiter de manière intelligente. Ce processus permet de réduire le temps d’évaluation des données et augmente implicitement la capacité de stockage du système de chargement des données.

Le système offre une prise en charge étendue des réseaux et des bus compatibles avec les standards tels que Autosar et Fibex (*). Afin de traiter de façon synchrone les données provenant de divers capteurs, l’AutoBox Autera enregistre des repères temporels et s'accommode des interfaces de caméra classiques (GMSL-2, FPD-Link III ou CSI-2). Une station de chargement Autera spécifique est aussi disponible pour transférer les données aussi rapidement que possible vers un serveur ou une infrastructure cloud existante. Ces interfaces peuvent charger les données enregistrées vers le centre de données avec une bande passante élevée, par exemple via un bus Ethernet à 100 Gbit/s.

L’équipement (aux dimensions de 330 x 376 x 156 mm) est livré avec le logiciel RTMaps qui autorise le développement orienté composant pour mettre en œuvre des applications d’enregistrement de données provenant de capteurs et de bus de véhicules. Comme alternative, il est aussi possible d’utiliser des environnements logiciels supplémentaires tels que des applications sur Linux, facilitée par la fourniture d’une interface logicielle (API) documentée.

(*) Le standard ASAM MCD-2 NET, appelé Fibex pour Field Exchange Exchange Format et développé par le consortium ASAM, est un format normalisé reposant sur le métalangage XML, utilisé pour représenter les réseaux de terrain mis en œuvre dans les automobiles tels que FlexRay, Most, CAN, TTCAN (Time-Triggered CAN), LIN et Ethernet.

Sur le même sujet