L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Communication industrielle : le design IO-Link de Maxim est pensé pour réduire les arrêts de production

Communication industrielle : le design IO-Link de Maxim est pensé pour réduire les arrêts de production

Publié le 10 novembre 2020 à 11:40 par François Gauthier        Sous-système Maxim

Maxim IO-Link MAXREFDES177#

Les usines intelligentes modernes doivent pouvoir ajuster rapidement et à distance les caractéristiques électriques d'un capteur pour minimiser les arrêts de production et maximiser le rendement. C'est dans cet objectif que Maxim Integrated lance un modèle de référence IO-Link qui permet de travailler sur un module d’E/S analogique configurable par logiciel fondé sur le composant d'E/S industriel configurable MAX22000 de taille réduite (moins de 90 mm2).

Le jeu de circuits présent sur le design de référence (le MAX22000 et l'émetteur-récepteur IO-Link MAX22515) profite des caractéristiques intrinsèques de l'interface universelle bidirectionnelle IO-Link qui autorise une reconfiguration rapide de chaque capteur, actionneur ou module d'extension IO-Link. Cette approche permet également de définir les paramètres de fonctionnement et de sélectionner notamment le mode de fonctionnement en tant qu'entrée ou sortie analogique.

Ces E/S analogiques configurables par logiciel présentes sur le design de référence MAXREFDES177# permettent de réaliser plus de 50% de gain d'énergie pour un encombrement deux fois inférieur aux solutions classiques, indique Maxim.

Les E/S configurables par logiciel et la possibilité d'ajuster les paramètres des circuits à la volée ouvrent ici de nouvelles perspectives pour optimiser de manière dynamique la performance des machines et in fine réduire les arrêts de production.

Les principales fonctions intégrées sont en particulier un mode entrée analogique avec un convertisseur analogique/numérique sur 24 bits, un mode sortie analogique avec un convertisseur numérique/analogique sur 18 bits, ainsi qu'une une interface 2 ou 4 fils dans le cas d'un détecteur de température à résistance ou d'un thermocouple.

Rappelons que le circuit MAX22515 inséré sur le design est un petit émetteur-récepteur IO-Link monocanal (boîtier WLP de 2,5 x 2,0 mm) doté d'une protection contre les surtensions jusqu'à ±1,2 kV à 500 Ω. Il est caractérisé par une forte intégration avec des diodes de protection, une entrée numérique auxiliaire, une commande par I²C ou directe par broche spécifique, un oscillateur intégré et un régulateur LDO sélectionnable en 3,3 V ou 5 V, qui tous ensemble garantissent un degré élevé de configurabilité.

Sur le même sujet