L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Cinq sociétés détiennent à elles seules 41% du marché mondial des semi-conducteurs

Cinq sociétés détiennent à elles seules 41% du marché mondial des semi-conducteurs

Publié le 07 décembre 2016 à 11:47 par Pierrick Arlot        Conjoncture

IC Insights

2015 et 2016 auront été marqués par une hystérie de fusions et/ou acquisitions dans le monde du semi-conducteur dont les moindres ne sont pas les rachats d’Atmel par Microchip, Broadcom par Avago, Freescale par NXP, Altera par Intel ou Fairchild par ON Semiconductor. Rien que pour le troisième trimestre de cette année, le montant cumulé des acquisitions se situe au niveau de 50 milliards de dollars avec la mainmise de SoftBank sur ARM (31 Md$), le rachat de Linear Technology par Analog Devices (14,8 Md$) et celui, en cours, d’Intersil par Renesas (3,2 Md$). N’oublions pas non plus l’acquisition de NXP par Qualcomm qui, toutefois, ne devrait pas être bouclé avant la fin de l’année prochaine…

Du coup, le paysage des semi-conducteurs s’en trouve profondément modifié. Ainsi, selon IC Insights, les cinq premiers fournisseurs de semi-conducteurs (Intel, Samsung, Qualcomm, Broadcom et SK Hynix) vont s’arroger à eux seuls 41% du marché mondial 2016, hors fonderie. Dix ans plus tôt, ce pourcentage n’était que de… 32%. Dans le même temps, les dix premiers devraient détenir 56% du marché (contre 45% en 2006) et les vingt-cinq premiers devraient compter pour plus des trois-quarts des ventes 2016 de semi-conducteurs. Pour IC Insights, le phénomène de consolidation du secteur ne va pas s’arrêter là et les parts de marché cumulées des principaux fournisseurs vont continuer d’augmenter.