L'embarqué > Logiciel > Middleware > Ceva décline une famille de blocs d’IP Wi-Fi pour répondre à tous les besoins

Ceva décline une famille de blocs d’IP Wi-Fi pour répondre à tous les besoins

Publié le 18 juin 2015 à 12:13 par Pierrick Arlot        Middleware Ceva

Logo Ceva

Il y a tout juste un an, la start-up sophipolitaine RivieraWaves tombait dans l’escarcelle de Ceva, un spécialiste des cœurs et des blocs d’IP pour DSP avec un focus sur les technologies de vision, de communication, de connectivité et audio. L’acquisition digérée, Ceva vient de dévoiler une gamme de plates-formes IP Wi-Fi (sous la marque RivieraWaves) dont l’ambition est de répondre aux besoins d’intégration des technologies Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac dans de nouvelles générations de circuits intégrés de type SoC pour équipements connectés. Et la société de mettre en avant les fonctionnalités évoluées supportées par ces IP comme la formation de faisceaux (Beam Forming), le procédé Mimo multi-utilisateur (intégré dans la spécification 802.11ac Wave 2), le codage spatio-temporel STBC, le codage correcteur d’erreurs LDPC, la gestion dynamique de bande passante, le Wi-Fi Direct et l’interface de programmation WAPI.

Selon Ceva, chacune des plates-formes IP Wi-Fi répond à des besoins différents. Ainsi RivieraWaves Sense, présenté comme l’IP 802.11n la plus compacte et la moins consommatrice, cible les marchés des dispositifs portés sur soi, des dispositifs médicaux, de l’audio sans fil et, plus, généralement, des objets connectés alimentés sur pile(s) ou batterie. Réservé aux équipements d’électronique grand public du type smartphones, tablettes, systèmes domotiques ou caméras de surveillance, RivieraWaves Surf est une IP compatible 802.11ac 1x1 et Wi-Fi 2x2. Enfin, RivieraWaves Stream, la plate-forme IP la plus performante avec le support du 802.11ac 4x4, s’adresse aux cas d’usage les plus évolués comme les points d’accès, les passerelles multimédias et les petites sations de base cellulaires avec délestage Wi-Fi. Selon Ceva, cette IP permet de bâtir une solution 802.11ac 4x4 complète (avec amplificateur de puissance et sous-système RF) qui consomme moins de 3,5 W crête.

Toutes les plates-formes IP RivieraWaves intègrent les fonctions UMAC (Upper MAC), LMAC (Lower MAC) et PHY, les deux premières étant fournies sous forme de piles logicielles et la troisième soit sous forme de fonction câblée dans le silicium, soit en tant que modem logiciel SDM (Software-Defined Modem). Ceva a par ailleurs signé des partenariats avec des fournisseurs d’IP RF comme Catena ou Maxscend afin de proposer des solutions RF basse consommation dûment validées avec ses plates-formes Wi-Fi.

Sur le même sujet