L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Capteurs connectés autonomes en énergie : EnerBee boucle un second tour de table de 2,2 M€

Capteurs connectés autonomes en énergie : EnerBee boucle un second tour de table de 2,2 M€

Publié le 05 novembre 2018 à 09:42 par Pierrick Arlot        Conjoncture EnerBee

EnerBee Smart Vent

La jeune société grenobloise EnerBee, qui a mis au point des microgénérateurs autonomes capables de transformer en énergie électrique les mouvements, même si ceux-ci sont lents et/ou irréguliers, vient de boucler un tour de table de 2,2 millions d’euros. Cette manne financière doit permettre à la start-up, à laquelle L’Embarqué avait consacré un portrait détaillé en novembre 2014, de « mener à bien sa stratégie d’innovation produit, intensifier son développement commercial et structurer la société pour son passage à l’échelon industriel ».

Cette nouvelle levée de fonds (EnerBee avait bénéficié d’un premier investissement de 2,5 M€ début 2015) réunit certains investisseurs historiques de la jeune pousse grenobloise créée en 2014 (Demeter et 360 Capital Partners) ainsi que le fonds industriel japonais Asahi Kasei CVC avec le soutien local de Crédit Agricole Alpes Développement.

EnerBee a développé et industrialise une technologie innovante capable de fournir de l’énergie à partir d’une large gamme de mouvements, caractéristique qui doit permettre à des microgénérateurs autonomes de remplacer les piles et les batteries dans des dispositifs et équipements connectés sans fil sur des marchés comme les compteurs d'énergie, la logistique, l'industriel, l'automobile, les objets portés sur soi ou la domotique.

A cet égard, les enjeux majeurs de la santé et du confort requièrent un besoin accru de capteurs capables de générer des données enrichies et un meilleur contrôle de la qualité de l’air intérieur. C’est la raison pour laquelle la société se concentre aujourd’hui en priorité sur les équipements de chauffage, ventilation et climatisation (HVAC) avec des produits qui, selon la société, mesurent, contrôlent efficacement et apportent de l’intelligence aux systèmes de ventilation.

« EnerBee est idéalement positionné pour offrir les capteurs autonomes les plus performants sur le marché de la qualité de l'air intérieur dans l’univers du bâtiment intelligent », a notamment déclaré Takashi Morishita, Head of Asahi Kasei CVC. La société grenobloise a lancé en 2017 sous le nom de Smart Vent un ventilateur intelligent et connecté, entièrement autonome, équipé de plusieurs capteurs qui mesurent le débit et la qualité de l’air (température, humidité, dioxyde de carbone, pression atmosphérique, composés organiques volatils). La technologie brevetée par EnerBee utilise le principe piézomagnétique, et convertit le pic d’énergie en ressource utilisable par l’intermédiaire d’un étage électronique délivrant une énergie autonome à fort rendement, explique la start-up.

Sur le même sujet