L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Business France et Bpifrance vont accompagner cinq start-up en Chine cette année, dont Sigfox

Business France et Bpifrance vont accompagner cinq start-up en Chine cette année, dont Sigfox

Publié le 25 janvier 2018 à 12:12 par François Gauthier        Conjoncture

BPI France Impact China

Sélectionnées par un jury franco-chinois composé de 15 personnalités expertes de l’écosystème de l'empire du Milieu, cinq jeunes pousses françaises ont été choisies par les organismes Bpifrance et Business France pour participer à partir du 19 mars 2018 au programme Impact China 2018. Un programme intensif de 5 semaines réparties en trois missions successives qui a vocation à accélérer leur approche du marché chinois. Les cinq sociétés choisies sont :

- Carfit. La société développe une technologie combinant l'analyse des vibrations automobiles avec de l’intelligence artificielle pour faciliter la maintenance des pièces d'usure (freins, amortisseurs, roues, pneus)

- Exagan. La start-up est un spécialiste de la conception et de la production de transistors de puissance reposant sur la technologie nitrure de gallium. Une technologie qui révolutionne les alimentations électriques et les chargeurs de batterie en les miniaturisant et en les rendant plus efficaces.

- Platform.sh. La société développe une plate-forme "as-a-service” de nouvelle génération, qui combine un hébergement dans le cloud à haute disponibilité avec un mode de développement agile.

- Quividi. La jeune pousse est focalisée sur la problématique de l’analyse de l’attention pour l'affichage numérique et la distribution de détail. A l’aide d’algorithmes de traitement d’image, Quividi compte et qualifie les personnes s’intéressant à des points d’intérêt, tout en respectant leur vie privée.

- Sigfox. La société toulousaine est un pionnier des services dans l’IoT avec un réseau radio LPWAN global couvrant 43 pays qui permet à des milliards d’objets de se connecter.

Bpifrance rappelle que, dès sa première édition, Impact China a eu un impact direct sur les sociétés sélectionnées, puisque 80% d’entre elles ont signé des contrats commerciaux en Chine pendant ou à l’issue du programme et 80% de ces start-up se sont implantées en Chine comme Apix Analytics qui a levé 8 millions d’euros et ouvert un bureau à Pékin.

Chacune des start-up sélectionnées bénéficiera d’une étude de marché sur mesure permettant de sélectionner les écosystèmes chinois les plus propices à leur développement. Sur cette base, certaines seront orientées vers Shenzhen-Canton, Hongkong, Pékin ou Shanghai, voire d’autres régions, comme Chengdu ou Wuhan, si des opportunités de marché y sont décelées. Sur place, elles seront accompagnées par les experts marché de Business France qui dispose d’un réseau de 7 bureaux en Chine.

Bpifrance rappelle aussi que la Chine est engagée dans une stratégie de montée en gamme de son économie, le pays étant devenu l’un des tout premiers acteurs des technologies numériques au monde avec plus de 750 millions d’internautes et des sociétés phares come Baidu, Alibaba, Tencent ou Xiaomi.

Au-delà, certains observateurs estiment qu’il existe à l’heure actuelle 7 500 incubateurs chinois et une centaine de milliers de start-up. Pour soutenir cette stratégie d’innovation et de numérisation de l’économie, la Chine a créé un fonds de 14,6 Mds de dollars pour soutenir les investissements dans le secteur.

« La Chine est un marché colossal de plus d’1,5 milliard de consommateurs, où la classe moyenne explose et est en quête de qualité et d’innovation,  explique Thomas Vial, directeur du département Tech et Services de Business France Chine en charge du programme Impact China. Les start-up françaises doivent l’inscrire dans leur business plan ! »

Sur le même sujet