L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Bosch positionne sa suite logicielle IoT en tant que plate-forme cloud accessible aux tiers

Bosch positionne sa suite logicielle IoT en tant que plate-forme cloud accessible aux tiers

Publié le 14 mars 2016 à 12:18 par Pierrick Arlot        Plate-forme Bosch

Bosch IoT Suite

Le groupe allemand Bosch aurait-il la volonté de se positionner à terme en concurrent potentiel des géants américains comme Microsoft, Amazon, Google ou IBM sur le marché des plates-formes en nuage pour l’Internet des objets ? En tout cas, Bosch Software Innovations propose désormais la suite logicielle de services Bosch IoT Suite comme une plate-forme PaaS (Platform-as-a-Service) à partir de laquelle des développeurs tiers peuvent bâtir, déployer et gérer des applications IoT en nuage.

Selon la firme allemande, cette plate-forme, sur laquelle Bosch se repose aujourd’hui pour connecter plus de cinq millions d’objets divers et variés, peut déjà répondre aux exigences de la plupart des scénarios de l’IoT (maintenance à distance d’équipements, de machines et de passerelles, gestion des accès sécurisés, mise en œuvre de processus logiciels, connexion de systèmes et de services tierces parties, analyse des données, facturation adaptée en fonction du nombre d’objets connectés, d’utilisateurs actifs, de transactions ou du trafic, etc.). Le jeu initial de services, de frameworks et de conteneurs s’appuie notamment sur des technologies développées par ProSyst, une société acquise par Bosch en 2015 et spécialiste des plates-formes Java/OSGi.

L’architecture système implémentée met par ailleurs l’accent sur la sécurité des connexions avec les capteurs, actuateurs et autres systèmes embarqués via le chiffrement et une infrastructure PKI (Public Key Infrastructure), assure Bosch qui s’appuie dans ce cadre précis sur les compétences de sa filiale Escrypt (en fait une filiale à 100% d’Etas dont la maison mère n’est autre que Bosch). A noter enfin que les services de la plate-forme Bosch IoT Suite ont été portés sur la place de marché Bosch IoT Cloud, qui tourne sur les propres serveurs en nuage de la firme allemande et qui a vocation étape par étape à s’ouvrir à des tiers, clients ou partenaires de la firme d’outre-Rhin.

En créant sa plate-forme IoT Suite, Bosch estime aussi avoir réussi à inscrire sa démarche dans une stratégie d’ouverture. En ce sens, la société germanique compte affiner et étoffer son offre en l’alignant sur les standards OSGi et en participant à des communautés open source comme la fondation Eclipse dont elle est devenue membre stratégique fin 2015. Bosch Software Innovations a d’ailleurs récemment lancé trois projets Eclipse : Vorto, focalisé sur la standardisation des modèles d’abstraction système, hawkBit, dédié à la mise à jour logicielle des objets et passerelles IoT, et Hono, attaché à la définition d’interfaces uniformes de services distants pour l’échange sécurisé d’informations.

 

Sur le même sujet