L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Avec Windows 10, Microsoft joue l'opération séduction envers le monde Arduino

Avec Windows 10, Microsoft joue l'opération séduction envers le monde Arduino

Publié le 04 mai 2015 à 11:18 par Pierrick Arlot        Plate-forme Microsoft

Windows 10 Arduino

A l’occasion de la manifestation Build 2015 qui s’est tenue du 29 avril au 1er mai à San Francisco (Etats-Unis), Microsoft a précisé encore un peu plus ses intentions quant au devenir de Windows 10 dans le monde des objets connectés. Afin de séduire la communauté des « makers », ces amateurs éclairés qui travaillent pour leur propre compte, pour des start-up voire pour des grands groupes à l’esprit large, l’éditeur américain propose en téléchargement depuis le 29 avril une version préliminaire dite Windows 10 IoT Core Insider Preview avec le support de la Raspberry Pi 2 et de la MinnowBoard Max d’Intel, deux cartes de développement bien connues des spécialistes. Apparemment, Windows 10 IoT Core est une édition spécifique de Windows 10 pour appareils et équipements compacts et bas coût qui a vocation à être proposée gratuitement.

On se souviendra que Microsoft avait annoncé en mars lors du sommet WinHEC (Windows Hardware Engineering Community) des partenariats avec Intel, la Fondation Raspberry Pi et Qualcomm autour de Windows 10 IoT. Avec Windows 10 IoT Core Insider Preview, les concepteurs se voient proposer en avance de phase des outils permettant de déboguer, de mettre à jour et de gérer le logiciel s’exécutant notamment sur la Raspberry Pi 2. A charge pour eux de faire éventuellement remonter à Microsoft leurs commentaires pour une prise en compte dans les mises à jour prévues avant le lancement officiel de Windows 10 IoT durant l’été.

Sur Build 2015, l’éditeur américain a également dévoilé un partenariat avec l’écosystème Arduino, faisant par là-même de Windows 10 le premier système d’exploitation certifié Arduino au monde (dixit Microsoft). Dans la foulée, le géant de Redmond a annoncé la disponibilité de deux bibliothèques open source baptisées respectivement Windows Virtual Shield for Arduino et Windows Remote Arduino. Ces deux bibliothèques sont censées créer un pont entre la plate-forme d’applications Universal Windows Platform de Windows 10 et les cartes de développement Arduino.

Windows Virtual Shield for Arduino vise à faire profiter les développeurs Arduino des fonctionnalités et des capteurs présents dans un smartphone Lumia 530 (GPS, navigation Web, afficheur tactile, technologies vocales, etc.) comme si ces fonctionnalités et ces capteurs étaient fournis sur de véritables shields (cartes d’extension) Arduino. La communication entre la carte de développement et le smartphone est alors gérée par une liaison sans fil (type Bluetooth).

La bibliothèque Windows Remote Arduino, quant à elle, est censée permettre aux développeurs d’étoffer leur plate-forme d'application Universal Windows Platform, portée sur un terminal Windows 10 (PC, micro-ordinateur portable, tablette …), avec des commandes Arduino qui s’exécutent alors sur l’équipement Arduino connecté via une liaison sans fil. L’objectif ici est d’associer les puissantes fonctionnalités du terminal Windows 10 (traitement d’image, reconnaissance vocale, navigation sur site Web, caméras, audio, etc.) à l’interactivité avec le monde réel apportée par Arduino.

A titre d’exemple, Microsoft cite une caméra de sécurité qui serait bâtie avec des briques Arduino gérant les commandes des moteurs de rotation et d’inclinaison de la caméra et qui bénéficierait de la plate-forme Universal Windows Platform de Windows 10 pour la création d’une interface utilisateur évoluée, la connexion de la caméra au cloud, le traitement de l’image pour la détection de mouvements ou l’ajout de reconnaissance vocale ou faciale.

Sur le même sujet