L'embarqué > Logiciel > Développement > Avec Qt for Python, les interfaces utilisateur immersives viennent aux applications Python

Avec Qt for Python, les interfaces utilisateur immersives viennent aux applications Python

Publié le 21 décembre 2018 à 09:39 par Pierrick Arlot        Développement The Qt Company

Python

Selon l’index Tiobe publié en octobre 2018, Python est désormais le quatrième langage de programmation le plus populaire après Java, C et C++. Ces dernières années, il a notamment particulièrement séduit grâce à ses outils conviviaux de gestion et de visualisation des données dans les domaines du Big Data, de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage machine. Mais, jusqu’ici, il n’existait qu’un jeu limité de modules d’interface utilisateur disponibles pour les développeurs Python, ce qui, selon The Qt Company, entravait leur capacité d’innovation sur ce point particulier.

Avec la disponibilité de Qt for Python, cet état de fait touche à son terme, indique l’éditeur de l’environnement de développement d’applications et d’interfaces utilisateur graphiques pour produits informatiques, mobiles et embarqués Qt. Qt for Python a de fait vocation à simplifier substantiellement la création d’IHM immersives pour les applications écrites dans ce langage, explique la société finlandaise. Les développeurs pourront ainsi rapidement et aisément visualiser les énormes masses de données associées à leurs projets Python tout en ayant accès aux services de support de la firme nordique et à la communauté Qt, assure l’éditeur.

Qt for Python intègre notamment PySide2, le module d’accès au framework C++ Qt depuis le langage Python, les outils de création d’interfaces utilisateur graphiques Qt GUI Creation, ainsi que l’outil PyPI (Python Package Index) qui facilite considérablement l’installation de l’environnement. Qt for Python est en outre disponible sous licence commerciale en tant que partie intégrante des produits Qt for Application Development et Qt for Device Creation, ainsi qu’en mode open source sous licence LGPLv3.

A noter que Qt for Python, initialement publié comme préversion technologique dans la release Qt 5.11, est désormais complètement pris en charge par Qt 5.12, la dernière version en date du framework de développement logiciel disponible depuis le 6 décembre dernier. Tout comme la version Qt 5.9 lancée en 2017 (et à la différence des moutures 5.10 et 5.11), elle bénéficie d’un support dit « à long terme » (LTS) d’au moins trois ans. Du coup, les utilisateurs de Qt 5.12 se verront proposer des correctifs avec corrections de bogues et mises à jour de sécurité pendant tout ce laps de temps, même après la publication de déclinaisons ultérieures de l’environnement.

Selon Lars Knoll, le directeur technique de The Qt Company, l’environnement a bénéficié de plus de 2 000 corrections de bogues depuis la dernière version LTS, à savoir la 5.9.7. La mouture Qt 5.12 bénéficie en outre d’un large éventail d’améliorations apportées aux fonctionnalités graphiques de Qt, notamment au niveau de l’exécution de Qt 3D et Qt Quick sur des plates-formes matérielles embarquées, précise l’éditeur. Des améliorations et évolutions ont été aussi apportées au moteur de description d’interface QML (Qt Markup Language). Le temps de démarrage d’une application QML a été ainsi réduit de 52% par rapport à la version 5.9 LTS et le taux d’utilisation de la mémoire a été abaissé de 80%, indique la société finlandaise.    

Sur le même sujet