L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Avec le Cortex-R8, ARM cible les modems 5G et le stockage de masse

Avec le Cortex-R8, ARM cible les modems 5G et le stockage de masse

Publié le 18 février 2016 à 12:58 par Pierrick Arlot        Composant  Arm

ARM Cortex-R8

Alors que la 5G (pourtant pas attendue avant la fin de la décennie…) sera sans nul doute la grande attraction du salon Mobile World Congress 2016 qui ouvre ses portes le 22 février à Barcelone, ARM tient aujourd’hui à se rappeler au bon souvenir des fabricants de circuits pour modems cellulaires en lançant l’architecture de processeur Cortex-R8, présentée comme la plus performante de la famille Cortex-R (Cortex-R4, Cortex-R5 et Cortex-R7).

Avec le Cortex-R8, la firme britannique, qui se targue de détenir la place de numéro un sur le marché des architectures CPU pour modems cellulaires depuis l’avènement du GSM au début des années 1990 (avec plus de 20 milliards de téléphones mobiles et d’objets connectés vendus à ce jour), estime pouvoir doubler les performances des circuits intégrés ARM de type SoC pour modems de communication et sous-systèmes de stockage de masse.

D’ores et déjà accessible sous licence, le Cortex-R8 implémente l’architecture 32 bits ARMv7-R et permet, dans des configurations à quatre cœurs couplées à des fonctionnalités temps réel et à des caractéristiques de faible latence et d’éco-efficacité, de doubler les performances du Cortex-R7. Selon ARM, le nouveau cœur a notamment vocation à soutenir les débits promis par les catégories LTE les plus élevées au sein de modems compatibles LTE-Advanced et LTE-Advanced Pro (3GPP Release 13) et de préparer une voie vers les technologies 5G.

« Les performances du Cortex-R8 vont contribuer à la création de modems 5G et il formera le cœur de communication des futurs smartphones, tablettes, voitures connectées et objets intelligents », a prédit James McNiven, directeur général en charge des activités CPU chez ARM. Les premiers SoC à cœur(s) Cortex-R8 sont attendus dans le courant de l’année.

On signalera quand même que Ceva, concurrent de la firme britannique sur ce même créneau des architectures pour modems cellulaires, a également la 5G en ligne de mire. Dans ce cadre, la société vient de dévoiler sous le nom de New Ceva-X un framework architectural censé changer la donne dans le domaine du traitement bande de base. S’appuyant sur l’héritage des DSP de Ceva présents dans plus de six milliards de terminaux mobiles vendus à ce jour, l’architecture New Ceva-X offre une puissance DSP deux fois supérieure à la précédente génération Ceva-X pour une consommation réduite de moitié. Le Ceva-X4, premier cœur basé sur le nouveau framework architectural, cible les modems bande de base 2G/3G/4G/5G à la fois multiporteuses et multitechnologies d’accès radio.

Sur le même sujet