L'embarqué > Marchés > Rachat > Avec Lantiq, Intel veut s’imposer sur le marché de l'accès large bande, G.fast compris

Avec Lantiq, Intel veut s’imposer sur le marché de l'accès large bande, G.fast compris

Publié le 02 février 2015 à 16:16 par Pierrick Arlot        Rachat Lantiq

Avec Lantiq, Intel veut s’imposer sur le marché de l'accès large bande, G.fast compris

Pour une somme non révélée, Intel va acquérir au plus tard dans trois mois l’allemand Lantiq, société de semi-conducteurs fabless spécialisée dans les circuits intégrés pour l’accès large bande (xDSL, FTTx, VoIP, GPON, LTE, Gigabit Ethernet…) et les réseaux résidentiels (Wi-Fi, Ethernet, Dect…).

Selon le géant américain, les passerelles intelligentes et les réseaux d’accès évolués sont des éléments de prime importance dans sa volonté de rendre tous les objets « connectés ». Dans cette perspective, le rachat de Lantiq va permettre à Intel, qui maîtrise l’accès large bande via les réseaux d’infrastructure câblés depuis 2010 et le rachat des activités afférentes de Texas Instruments, d’étendre ses compétences à d’autre supports physiques comme la paire téléphonique et la fibre optique.

Basé à Munich, Lantiq a été créé en 2009 lors du rachat de la division Communications filaires d'Infineon par la société d'investissements Golden Gate Capital. Plus de cent opérateurs ont à ce jour déployé les solutions xDSL de la firme allemande qui possède par ailleurs un portefeuille de plus de 2 000 brevets relatifs aux communications large bande. Lantiq maîtrise en particulier des technologies d’avant-garde comme la vectorisation VDSL2, le procédé G.fast (qui promet plus d’un gigabit par seconde sur les fils téléphoniques à partir de cette année) et les infrastructures de distribution FTTdp (Fiber to the Distribution Point).

Prôné notamment par le Broadband Forum, le FttDP est une nouvelle architecture de réseaux à très haut débit consistant à déployer de la fibre optique jusqu’à un point proche des logements des abonnés situé à l’extérieur ou à l’intérieur d’un bâtiment résidentiel, puis à réutiliser le câblage téléphonique en cuivre existant sur la partie terminale (une cinquantaine de mètres en général). Avec l’avantage, pour l’utilisateur, d’une installation aussi simple que celle qui prévaut aujourd’hui pour les box ADSL… tout en bénéficiant de débits qui n’ont rien à envier à la fibre optique (grâce au G.fast) pour la diffusion de flux vidéo de résolution 4K/8K, les applications de visioconférence, le transfert de gros volumes de données pour stockage dans le cloud, etc.

Intel et Lantiq n'étaient pas des inconnus l'un pour l'autre. En juin 2014, les deux sociétés avaient dévoilé une plate-forme de référence pour passerelle résidentielle compatible LTE Category 6 et apte à supporter un débit de 300 Mbit/s. Cette plate-forme développée en commun s'articule autour du processeur de communication GRX330 de Lantiq et d'un module sans fil au format M.2 compatible LTE-Advanced d'Intel, bâti autour du jeu de circuits XMM 7260 de l'Américain.

Sur le même sujet