L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Avec l'initiative ComX, Congatec veut standardiser les API logicielles des modules processeurs

Avec l'initiative ComX, Congatec veut standardiser les API logicielles des modules processeurs

Publié le 11 mai 2017 à 09:35 par François Gauthier        Architecture Congatec

congatec COmX

C’est à l’occasion de la manifestation ESEC 2017 (Embedded Systems Expo & Conference) qui se tient actuellement à Tokyo au Japon que le fournisseur allemand de modules, sous-systèmes et cartes pour l'embarqué Congatec a annoncé l’initiative de standardisation ComX qui va au-delà des spécifications actuelles de modules processeurs COM Express (normalisée par le PICMG), Qseven et Smarc 2.0 (normalisées par le SGeT).

ComX vise en fait deux sujets distincts. Le premier, le plus important, porte sur la définition d’API logicielles et de middlewares standard pour le monde des modules processeurs au sens large du terme, intégrant aussi les modules pour passerelles de l’nternet des objets. Le second porte sur la standardisation de cartes porteuses de modules processeurs COM Express Type 7 ou Smarc 2.0 afin qu’elles puissent accueillir des FPGA, la gestion d’interfaces USB-C et des systèmes d’alimentation sur batterie de dernière génération (Smart Battery Logic) à côté des modules COM.

« L’objectif de cette initiative est de faciliter le passage d’une conception propriétaire à une conception basée sur un module processeur, en proposant une standardisation logicielle de bas niveau au niveau des API, au-dessus des traditionnelles spécifications matérielles des cartes COM », explique Christian Eder, directeur marketing chez Congatec.

A ce sujet l’API Cloud présentée par Congatec au début de cette année pour ses propres passerelles pourrait être une base de départ à ce processus de standardisation. Cette API qui communique avec les capteurs et les processus locaux convertit les données récupérées et exécute des actions de manière automatique selon un moteur de règles embarqué. L’idée ici étant de réduire le trafic vers le nuage IoT et d’accélérer les prises de décision au plus près des capteurs.

L'initiative de la firme allemande est donc à suivre, en particulier au niveau des propositions qui seront faites dans le cadre du SGeT dont Congatec est l'un des animateurs principaux.

Cette initiative est aussi à mettre en relation avec la création récente de l’alliance industrielle ELAA (Embedded Linux & Android Alliance), portée par Advantech et dont l’objet est là aussi de s’intéresser à l’aspect logiciel des architectures de systèmes embarqués, en l’occurrence ici à la standardisation d’une architecture logicielle ouverte et unifiée pour les Linux embarqués et le système d'exploitation Android.

 

Sur le même sujet