L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Avec Atos et Siemens, Rittal mise sur des solutions industrielles d’edge computing "intelligentes”

Avec Atos et Siemens, Rittal mise sur des solutions industrielles d’edge computing "intelligentes”

Publié le 08 juillet 2019 à 12:09 par François Gauthier        Sous-système

Rittal Atos Siemens

Le partenariat stratégique au niveau mondial que l’allemand Rittal, spécialiste des technologies d’habillage électrique et électronique (au sens large du terme), vient de signer avec son compatriote Siemens et le français Atos vise à fournir des solutions matérielles/logicielles qui facilitent la mise en oeuvre d’infrastructures informatiques en périphérie de réseau (edge computing) dans les usines, les villes intelligentes et le secteur de l’énergie notamment.

Une collaboration qui se concrétise déjà par la fourniture de la solution baptisée IEDC (Intelligent Edge Data Center), un serveur de données configurable qui permet aux entreprises de traiter les données de l’IoT en temps réel à l'aide de plates-formes telles que MindSphere de Siemens, un environnement d'exploitation pour l’IoT, exécuté soit en local soit dans le cloud de Siemens, et le BullSequana Edge d’Atos. Dévoilé il y a quelques semaines, ce serveur "embarqué" est architecturé autour d’un SoC Intel Xeon D-2187NT à seize cœurs et d’une mémoire dont la capacité peut atteindre 512 Go, avec en option la possibilité d'y intégrer des accélérateurs à processeur GPU Nvidia T4 pour les applications d’intelligence artificielle.

L’infrastructure OT (Operational Technology) développée par Rittal dans ce cadre - alimentation, refroidissement, surveillance de base, sécurité et hébergement - et qui s’appuie en partie sur le logiciel Codex CIS d’Atos dédié à l’interconnexion de capteurs sur le serveur, est conçue pour assurer le traitement en temps réel des données IoT afin de permettre une analyse rapide et en continu de ces dernières.

La solution IEDC, qui ne nécessite ni salle blanche ni équipe informatique locale, est disponible sous différentes formes, allant d'un boîtier mural à des racks informatiques classiques. Plusieurs IEDC peuvent être interconnectés pour établir un réseau de serveurs maillé, autorisant le déploiement progressif d'applications et de solutions professionnelles, dans lesquelles les données pertinentes de chaque nœud du réseau sont disponibles sur des tableaux de bord ad hoc, mis en place pour une analyse approfondie des données recueillies.

Selon Rittal, cette proposition est adaptée aux besoins des entreprises qui ont déjà entamé leur transformation numérique et qui doivent traiter de grandes quantités de données en temps réel dans des environnements de production, dans le commerce de détail intelligent, dans la santé, mais également dans les villes intelligentes.

« Le volume exponentiel de données hétérogènes à traiter met tout type d’organisation industrielle face à une révolution numérique massive, commente Bertrand Delatte, responsable Data Center Solutions Europe de Siemens. Seules celles qui disposeront d'infrastructures intelligentes, permettant des calculs proches des sources de données, en tant qu'extensions de l'infrastructure cloud, sécuriseront leurs investissements dans ce domaine. »

Sur le même sujet