L'embarqué > Instrumentation > Outil de test > Automobile : le testeur de signal d’Anritsu supporte 98 % des tests de conformité d’un système d'appel eCall

Automobile : le testeur de signal d’Anritsu supporte 98 % des tests de conformité d’un système d'appel eCall

Publié le 25 mai 2016 à 08:39 par François Gauthier        Outil de test Anritsu

Anritsu Testeur MD8475A

L'environnement de test des systèmes d’appel d’urgence eCall du fabricant d’instruments de test et mesure Anritsu, basé sur son simulateur MD8475A HIL (en configuration de type Hardware-In-the-Loop), supporte désormais 98 % des tests de conformité pour modules de communication eCall. Cette version logicielle du testeur qui simule des appels eCall permettra de garantir le développement et la production de modules eCall fiables, assure la société. 

Projet initié par la Commission européenne, eCall est un système d’appel d’urgence permettant de venir en aide plus rapidement aux victimes des accidents automobiles. Lorsqu’un accident de la route se produit, le système embarqué à bord du véhicule (IVS, In-Vehicle System) détecte la collision et envoie immédiatement un appel d’urgence, automatiquement ou manuellement, vers un centre d’appel PSAP (Public Safety Answering Point). Le message envoyé, appelé MSD (Minimum Set Of Data), est converti alors en un message audio qui inclut les données de géolocalisation de l’accident, l’heure de l’accident, le nombre de personnes à bord du véhicule et le modèle du véhicule. L’opérateur du centre d’appel d’urgence PSAP confirme les informations envoyées par le système et peut communiquer ensuite par la voix avec les occupants de la voiture avant de déployer les moyens adaptés et d’envoyer les équipes de secours.

À compter d'avril 2018, tous les véhicules vendus dans l’Union européenne devront obligatoirement être équipés du système eCall. Grâce à son taux de couverture de 98 % pour les scénarios de tests de conformité eCall, le testeur de signal MD8475A, doté de fonctions de test eCall intégrées et fonctionnant dans les bandes comprises entre 350 MHz et 3,6 GHz, pourra, selon la société, jouer un rôle important dans le déploiement opérationnel du système en offrant une solution complète de test automatisé des modules eCall qui seront embarqués dans les véhicules.  

 

Sur le même sujet