L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Automobile : le projet de R&D 5GCAR planche sur les communications V2X bâties sur la 5G

Automobile : le projet de R&D 5GCAR planche sur les communications V2X bâties sur la 5G

Publié le 13 juin 2017 à 10:04 par Pierrick Arlot        Connectivité

Logo 5GCAR

Le 1er juin dernier, le projet de R&D 5GCAR, qui associe quatorze partenaires sous l’égide d’Ericsson, a été retenu dans le cadre de la phase 2 de l’initiative 5GPPP (5G Public-Private Partnership). Mise en place fin 2013, cette initiative vise à constituer une force de propositions dans l’édification des futures normes  applicables aux réseaux mobiles dits de cinquième génération qui devraient voir le jour à partir de 2020.

Désormais éligible à un investissement de l’Union européenne, le projet 5GCAR a pour objectif de développer et tester une architecture système 5G globale apte à fournir une connectivité V2X (Vehicle-to-Everything) de bout en bout aux véhicules et à garantir des services V2X fiables et à faible latence. On rappellera que la publication attendue d’ici quelques mois du standard C-V2X (Cellular-V2X) dans les spécifications 3GPP Release 14, première étape vers l'adoption de la future 5G dans les communications de véhicule à véhicule, de véhicule à infrastructure routière et de véhicule à piéton, favorise actuellement les initiatives industrielles (lire notre article ici pour plus de détails).

Les futurs réseaux mobiles compatibles 5G et les technologies émergentes telles que les infrastructures cellulaires C-V2X (lire aussi notre article Les communications V2X entre les véhicules et leur environnement vont passer par le LTE et la 5G) pourront véhiculer des masses de données plus importantes que les réseaux actuels, connecter un plus grand nombre d’objets et d’équipements, assurer une latence beaucoup plus faible et offrir des niveaux plus élevés de fiabilité. Des conditions indispensables aux applications de mobilité et de sécurité routières envisagées telles que la conduite autonome connectée, l’accès ubiquitaire aux services pour les conducteurs et les passagers ou l’intégration des véhicules au sein des villes et des systèmes de transport intelligents.

Prévu pour une durée de deux ans et doté d’un budget de 8 millions d’euros, le projet 5GCAR réunit, côté industriels, Ericsson, Bosch, Huawei, Marben, Nokia, Orange, PSA, Sequans, Viscoda et Volvo Cars, et, côté académiques, le Centre technologique de télécommunication de Catalogne, le Centre technologique de l’automobile de Galice, l’université de technologie de Chambers et le King’s College de Londres.

A noter que 21 projets sur 101 présentés ont été retenus dans le cadre de la phase 2 de l’initiative 5GPPP pour laquelle l’Union européenne a alloué un budget total de 154 millions d’euros.

Sur le même sujet