L'embarqué > Marchés > Perspective > Automobile : le marché du lidar pourrait atteindre les 13 milliards de dollars d'ici à 2027

Automobile : le marché du lidar pourrait atteindre les 13 milliards de dollars d'ici à 2027

Publié le 07 juin 2017 à 11:55 par François Gauthier        Perspective

lidar

Elément phare des voitures autonomes de demain, le lidar (acronyme de light detection and ranging ou laser detection and ranging) est une technologie qui permet - par l’analyse d’un faisceau lumineux réfléchi (dans l’infrarouge ou le visible) - de détecter, localiser et éviter efficacement des obstacles sur la route  (selon le concept SLAM, Simultaneous Localization And Mapping). Dans une récente étude, le cabinet d’analystes ABI Research estime que le marché des lidars pourrait atteindre 13 milliards de dollars en 2027, huit ans seulement après son démarrage commercial effectif, prévu pour l’année 2019.

De quoi attiser bien des convoitises, avec de nombreuses start-up dans le monde qui sont dans les starting-blocks, ABI Research citant notamment Aerostar Strobe, Innoviz Technologies, Phantom Intelligence, Quanergy ou Velodyne, ainsi que des sociétés plus établies comme Ibeo, LeddarTech, Pioneer et Sensata, également nommées par la société d'études. Des noms auxquels il faut ajouter TetraVue et un poids lourd des semi-conducteurs, l’allemand Infineon, qui a racheté la compagnie néerlandaise Innoluce à la fin de l’année 2016.

Pour ABI Research, la clé de ce marché réside dans le prix unitaire des lidars, encore beaucoup trop chers pour un déploiement industriel de masse. Selon l’étude, ces éléments de détection ne devront pas dépasser à l‘avenir les 250 euros, et devront s’approcher de la barre des 100 euros pièce, ce qui est encore loin d’être le cas. Même si des sociétés travaillent sur la conception de lidars sur semi-conducteurs à l'instar de l’américain Velodyne (en collaboration avec la société Efficient Power Conversion) qui a pour objectif de descendre sous les 50 dollars pièce pour une production en volume de circuits dont la taille n’excède pas un carré de 4 mm de côté. Reste que le circuit lidar ne fait pas tout et qu’il faut lui ajouter le système optique laser qui va bien.

21 juin 2016

 "1, 2, 3... 5G ! La course mondiale à la norme 5G passe par les tests"

> Lien

Sur le même sujet