L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Automobile : Autosar accentue la compatibilité entre ses plates-formes logicielles Classic et Adaptive

Automobile : Autosar accentue la compatibilité entre ses plates-formes logicielles Classic et Adaptive

Publié le 28 janvier 2019 à 12:44 par François Gauthier        Plate-forme

Autosar

Avec la version R18-10 de la plate-forme Autosar Adaptive et la version R4.4.0 de la plate-forme Autosar Classic, le consortium Autosar (AUTomotive Open System ARchitecture) assure vouloir établir une interopérabilité améliorée entre ces deux architectures. Les deux dernières versions ont été pour la première fois publiées de manière synchronisée sur le site Web de l'organisme en novembre 2018, conformément au nouveau calendrier du consortium qui table sur de nouvelles versions tous les six mois.

Rappelons que le standard historique Autosar Classic décrit la manière de réaliser la configuration logicielle des unités de contrôle/commande électroniques automobiles (ECU). Une configuration toutefois figée au niveau fonctionnel après la phase de développement. Le standard Autosar Adaptive, lancé en mars 2017, est, quant à lui, pensé pour gérer l’évolution des applications au cours du temps, via notamment des mises à jour over-the-air (OTA).

La version R4.4.0 de la plate-forme Classic intègre désormais une sérialisation étendue des structures de données pour le protocole SOME/IP (Scalable service-Oriented MiddlewarE over IP). Une évolution qui simplifie la communication des données et améliore la compatibilité entre les deux plates-formes Autosar.

Côté plate-forme Adaptive, l'une des principales évolutions de la version R18-10 est la prise en charge de la sécurité via le protocole Internet IPSec pour sécuriser la communication des données avec prise en charge des services de sécurité cryptographiques. Le cryptage fourni par ces services permet notamment une communication plus sécurisée entre les plates-formes Adaptive et les environnements logiciels associés à Autosar.

Cette version offre également une meilleure meilleure prise en charge de la technologie DoIP (Diagnostics over Internet Protocol) qui s’appuie sur le respect de la norme ISO 13400-x. Ici, les services DoIP de base sont implantés pour effectuer les opérations de routage et sont disponibles pour fournir le numéro d'identification du véhicule (VIN), le PowerMode et l'identificateur de groupe (GID).

Enfin, la version R18-10 prend en charge le protocole d'échange de données distribué DDS (Data Distribution Service) (voir ici notre article qui détaille cette évolution). Le consortium Autosar souligne que les nouvelles moutures des deux plates-formes Classic et Adaptive sont harmonisées au niveau du protocole de gestion réseau (Network Management) avec en particulier une base de temps unique partagée entre toutes les entités Autosar Classic et Adaptive, et ce via le mécanisme Time Sync.

Sur le même sujet