L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > AT&T, Cisco, GE, IBM et Intel se coalisent autour de l’Internet industriel

AT&T, Cisco, GE, IBM et Intel se coalisent autour de l’Internet industriel

Publié le 28 mars 2014 à 11:09 par Pierrick Arlot        Architecture

AT&T, Cisco, GE, IBM et Intel se coalisent autour de l’Internet industriel

Les rumeurs circulaient depuis l’été 2013. Elles se confirment aujourd’hui. AT&T, Cisco, GE, IBM et Intel viennent d’annoncer officiellement la formation de l’Industrial Internet Consortium (IIC). Objectif des cinq poids lourds : formuler des exigences en matière de standards d’interopérabilité et définir des architectures communes pour la connexion des équipements intelligents, des machines, des processus et des masses de données potentiellement exploitables par les industriels pour l’amélioration et l’optimisation de leurs activités.

Les travaux du consortium IIC, qui restent encore à être définis avec précision, visent aussi à briser les silos technologiques entre secteurs verticaux (industries, santé, transports, villes intelligentes, smart grid, etc.). Pour atteindre l’interopérabilité recherchée, le nouvel organisme compte notamment créer des bancs de tests pour applications industrielles concrètes, éditer des guides de bonnes pratiques, des architectures de référence, des cas d’usage et des exigences normatives afin de simplifier le déploiement de technologies connectées dans l’industrie, influencer le processus d’élaboration de normes pour l’Internet et les systèmes industriels et prôner l’usage d’approches inédites en matière de sécurité.

Ouvert à toute société tierce, le consortium IIC, qui a déjà mis en place trois groupes de travail (Technologies, Architecture et Sécurité), a d’ores et déjà été rejoint par l’université Vanderbilt, la société d’ingénierie américaine Mitre, le fournisseur de systèmes de surveillance d’atmosphères contrôlées Purfresh et les éditeurs RTI (Real-Time Innovations) et PrismTech. On notera que ces deux dernières sociétés sont toutes deux spécialisées dans la fourniture d’intergiciels d’échange et de partage de données distribués conformes au standard DDS (Data Distribution Service) de l’OMG (Object Management Group). Des types de middleware utilisées dans les industries soumises à de fortes contraintes de fiabilité et de performances. Richard Soley, le chairman et CEO de l’OMG, est d’ailleurs le directeur exécutif du consortium IIC…

Sur le même sujet