L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Arrow met le FPGA MAX 10 d’Altera à la portée des développeurs de l'Internet des objets

Arrow met le FPGA MAX 10 d’Altera à la portée des développeurs de l'Internet des objets

Publié le 23 mars 2015 à 10:50 par François Gauthier        Plate-forme Arrow

Altera Arrow DECA MAX 10

Suite à une collaboration étroite avec le fournisseur de circuits programmables Altera mais aussi avec Texas Instruments, Silicon Labs, Micron, Molex et Cypress, le distributeur Arrow ajoute à son catalogue une carte de développement et de prototypage basée sur le FPGA à mémoire non volatile MAX 10 d’Altera. S’appuyant sur le procédé de gravure 55 nm du fondeur TSMC pour la flash embarquée, les MAX 10 intègrent une configuration mémoire de type duale, associée à une technologie de mise à jour des configurations “sans échec”. Une approche qui offre la possibilité de stocker deux configurations du FPGA sur une même puce et qui permet au composant d'effectuer des mises à jour sans échec dans laquelle l'un des blocs de flash reçoit les versions de mise à jour tandis que l'autre bloc conserve par sécurité la configuration initiale.

Avec la carte Deca conçue par Arrow, les utilisateurs ont à leur disposition un capteur d’humidité et de température HDC1000 de Texas Instruments, une chaîine de traitement d’un signal audio, des circuits logiques et une carte additionnelle de connectivité sans fil Bluetooth Low Energy et Wi-Fi signée aussi TI. Le public visé par cette carte est celui des ingénieurs qui développent des applications pour l’Internet des objets où il faut gérer des interactions avec le monde extérieur.

La carte DECA complète le portefeuille de plates-formes de développement dédiées au FPGA MAX 10 de Arrow, en particulier la carte BeMicro MAX 10.

A noter que le distributeur va lancer une série d'ateliers d'une journée, aux Etats-Unis et en Europe, pour populariser l'usage de la plate-forme Deca. Au programme : utilisation des outils d'Altera (dont l'envrionnement Quartus et les blocs d'IP), manipulation de la carte pour l'acquisition de données issues de capteurs (température, humidité...) et d'images (via les interface Mipi et HDMI), pilotage de la carte Deca à partir d'un smartphone via une liaison sans fil (Bluetooth ou Wi-Fi), démarrage d'un système Linux sur le processeur Nios., etc.

 

 

Sur le même sujet