L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Arrow Electronics propose des plateformes de prototypage pour l’acquisition de données à faible coût

Arrow Electronics propose des plateformes de prototypage pour l’acquisition de données à faible coût

Publié le 09 mars 2020 à 11:58 par François Gauthier        Sous-système Arrow

Arrow cartes AnalogMAX-DAQx

Fondées sur les circuits intégrés d’acquisition de données d’Analog Devices et un FPGA d’Intel, les cartes de prototypage d’applications d’acquisition de données AnalogMAX-DAQx conçues par Arrow Electronics, en collaboration avec le fabricant germanique Trenz, occupent une surface rectangulaire compacte de 86,5 mm x 25 mm. Ces trois plateformes d’acquisition de données prêtes à l’emploi ont pour objectif de soulager les développeurs d’instruments de mesure de certaines difficultés de conception et de fabrication de la partie système d’acquisition.

Les cartes AnalogMAX-DAQ1, AnalogMAX-DAQ2 et AnalogMAX-DAQ3 intègrent ainsi chacune une chaîne de signaux d’acquisition de données haute performance flanquée d’une solution d’alimentation d’Analog Devices, d'un FPGA Intel, le MAX10, et de mémoires SDRam de 64 Mo à 166 MHz, flash Quad-SPI de 64 Mo et Eeprom de 4 Ko. Les cartes sont dotées d’une prise Micro-USB, de 23 ports généralistes (GPIO) et de deux connecteurs coaxiaux SMA (SubMiniature version A). Elles peuvent être déployées dans des instrumentations portables et de bureau pour des applications médicales ou des contrôleurs de processus et des équipements de test automatisés.

La carte AnalogMAX-DAQ1 intègre un convertisseur CAN (analogique/numérique) différentiel de type SAR (Successive Approximation Register ou convertisseur à approximations successives) sur 18 bits à 2 Méch./s (le circuit Easy Drive AD4003 d’Analog Devices). Avec en complément un amplificateur d’instrumentation (l’AD8251) à gain programmable de 10 MHz et un atténuateur (l’AD8475) qui fournissent un gain à faible bruit et une conversion de signal asymétrique pour piloter le CAN. Cette plateforme peut également être utilisée avec les CAN SAR différentiels AD4001 ou AD4020 d’Analog Devices compatibles au niveau brochage, offrant aux utilisateurs le choix d’une résolution de 16, 18 ou 20 bits et d'un échantilonnage de 500 Kéch./s à 2 Méch./s.

La carte AnalogMAX-DAQ2 s’appuie quant à elle sur la solution System-in Package (SiP) d’acquisition de données 16 bits ADAQ798x μModule d’Analog Devices qui réduit le nombre de composants du système final en combinant plusieurs blocs communs de traitement et de conditionnement du signal en un seul boîtier (y compris un driver CAN à faible bruit et à large bande passante, un tampon de référence stable, un CAN SAR de 16 bits de haute précision et un circuit de gestion d’alimentation). L’ADAQ798x intègre également des composants passifs pour assurer la performance spécifiée, afin d’atteindre un rapport signal/bruit (SNR) typique de plus de 90 dB et une distorsion harmonique totale (THD) typique de -105 dB.

Enfin, la carte AnalogMAX-DAQ3 a été développée pour être utilisée dans l’instrumentation haut de gamme dans les domaines du test automatique et de la Défense, mais aussi dans les applications industrielles et médicales à hautes performances. Elle est équipée d’un amplificateur d’instrumentation programmable différentiel, LTC6373, qui gère l’acquisition de données (le μModule ADAQ4020/4003 de 20/18 bits à 1,8/2Méch./s d’Analog Devices) afin de répondre aux exigences élevées de ces marchés cibles.

Un FPGA Intel MAX10 à faible coût, doté de 8K éléments logiques, est intégré sur chaque carte, ce qui permet de personnaliser les conceptions pour les divers cas d’utilisation visés.

Ces cartes sont fournies avec un code Python pour démarrer, et un accès aux services de personnalisation rapide d’Arrow.

Sur le même sujet