L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Aries Embedded embarque un FPGA PolarFire avec ses coeurs RISC-V sur une carte SoM

Aries Embedded embarque un FPGA PolarFire avec ses coeurs RISC-V sur une carte SoM

Publié le 26 février 2020 à 11:01 par François Gauthier        Sous-système

Aries SoM M100PFS PolarFire

[EMBEDDED WORLD] 74 x 42 mm, telle est la taille de la carte SoM (System On Module) de la firme allemande Aries Embedded dont l’originalité est d’être architecturée autour d'une puce-système PolarFire de Microchip associant une matrice de FPGA et un sous-système processeur complet reposant sur le jeu d'instructions ouvert et libre de droits RISC-V. Développée en collaboration avec la société SiFive, spécialiste des coeurs de processeur RISC-V, cette approche intègre aussi un sous-système mémoire L2 de 2 Mo, configuré en tant que mémoire cache, mémoire bloc-note ou mémoire d’accès direct .

La carte SoM d’Aries (référencée M100PFS) a été conçue pour une utilisation industrielle du FPGA PolarFire à coeurs RISC-V avec un fonctionnement en gamme de température étendue de -40°C à +85°C. Sur la carte, le PolarFire choisi (en boîtier FCVG484) fournit de 23K à 254K éléments logiques (LE) et des émetteurs-récepteurs à 12,7 Gbit/s. La mémoire de stockage de configuration de 256 Mbits, deux blocs RAM DDR3 (de 1, 2 ou 4 Go chacun), ainsi que la flash eMMC de 4 à 64 Go permettent le développement de conceptions complexes grâce, en sus, aux liens SerDes disponibles (250 Mbit/s à 12,5 Gbits/s), aux deux liens PCI Express Gen2 et aux connecteurs embarqués QSH-090-01-FDA de Samtec.

Sur le circuit, les développeurs pourront en outre utiliser un cœur RISC-V RV64GC Quad (quatre cœurs 64 bits) et un cœur de supervision RISC-V RV64IMAC. Ce SoC FPGA équipé "en dur" de coeurs RISC-V est capable de prendre en charge simultanément des applications temps réel et des systèmes d'exploitation riches de type Linux avec une efficacité énergétique élevée. Et ce pour la mise au point de passerelles et de périphériques à forte capacité de calcul exigeant en parallèle des fonctions de contrôle déterministe.

Pour développer ou prototyper des applications, Aries propose parallèlement la carte d’accueil M100PFEVP qui permet d’explorer les possibilités offertes par le PolarFire, en apportant de la mémoire RAM et flash additionnelle, des circuits d’horloge et des E/S supplémentaires (interfaces Gigabit Ethernet, port USB et 4 interfaces DSub9 pour bus CAN, notamment). L’ensemble, module SoM et carte porteuse, sera disponible en volume dans la seconde partie de l’année.

Sur le même sujet