L'embarqué > Logiciel > Développement > Ansys travaille avec Edge Case sur l’analyse de technologies d’intelligence artificielle pour véhicules autonomes

Ansys travaille avec Edge Case sur l’analyse de technologies d’intelligence artificielle pour véhicules autonomes

Publié le 11 septembre 2019 à 11:56 par François Gauthier        Développement Ansys

Ansys Edge Case

La société Ansys, qui édite des outils de simulation, travaille avec son compatriote Edge Case Research sur les fonctionnalités d’intelligence artificielle dans les systèmes de conduite automatisée des futurs véhicules autonomes. Via cette collaboration, Edge Case Research va intégrer son outil Hologram, un moteur de stress-test et d’analyse des risques appliqué à la perception et reposant sur des algorithmes d’intelligence artificielle, à la solution de simulation complète d’Ansys pour les véhicules autonomes. Objectif : améliorer et optimiser tout ce qui a trait à la sûreté de fonctionnement de ces technologies embarquées.

Selon les deux compagnies, les véhicules autonomes d’aujourd’hui embarquent désormais des algorithmes de perception basés sur de l’IA conçus pour prendre des décisions critiques en matière de sécurité routière. Cependant, un véhicule autonome, aussi sophistiqué soit-il, peut ne pas détecter certains scénarios de conduite dangereuse (les “cas-limites” ou corner cases) car son entraînement algorithmique ne l’a pas préparé aux situations de conduite inhabituelles auxquelles il peut être confronté dans le monde réel. Pour garantir la sûreté maximale de ces systèmes embarqués intelligents et faire des véhicules entièrement autonomes une réalité, les développeurs ont donc besoin d’outils capables d’identifier ces cas-limites automatiquement et d’une manière beaucoup plus évolutive qu’en étiquetant manuellement les données.

Dans le cadre de la collaboration entre Ansys et Edge Case, l’association de leurs technologies respectives devrait permettre d’analyser des algorithmes de conduite autonome en vue de détecter les cas-limites et ainsi de contribuer au développement et à la validation des technologies de perception et de détection fiables d’obstacles mises en oeuvre dans les véhicules autonomes. A noter que l’outil Hologram d’Edge Case peut également s’appliquer à d’autres industries telles que l’aérospatial et la Défense, le secteur minier, l’agriculture, la robotique industrielle ainsi que tout autre domaine s’appuyant sur des logiciels de vision et de perception basés sur l’IA.

« Edge Case Research fournit une puissante plate-forme de test et d’analyse des données qui tire le meilleur parti des pétaoctets de données de conduite routière enregistrées par les véhicules autonomes, dans le but de trouver les cas extrêmes, précise Éric Bantegnie, vice-président et directeur général d’Ansys. Ce qui accélère considérablement le développement d’un logiciel de perception plus sûr basé sur l’IA ».

A noter que ces fonctionnalités fondamentales ont d’ores et déjà été incorporées dans le cadre de la collaboration récemment annoncée par Ansys avec BMW.

Sur le même sujet