L'embarqué > Logiciel > Test & Validation > Anritsu développe avec Thales et PSA le test de cartes eSIM embarquées dans une voiture, en simulé et en direct

Anritsu développe avec Thales et PSA le test de cartes eSIM embarquées dans une voiture, en simulé et en direct

Publié le 23 novembre 2020 à 12:06 par François Gauthier        Test & Validation Anritsu

Anritsu Thales PSA

Le fabricant de systèmes de test et mesure Anritsu, en partenariat avec l’équipementier Thales et le constructeur automobile PSA, a réussi la mise en place d’une solution capable de tester un véhicule avec des cartes SIM intégrées à la fois dans un environnement de laboratoire et dans un réseau mobile en mode opérationnel, avec une commutation rapide entre les deux. Une première sur le marché selon la société.

Fondée sur la plate-forme de simulation de station de base MD8475x d'Anritsu et le gestionnaire d'abonnement à la demande (OSM) de Thales, la solution permet à un constructeur automobile, en l’occurrence ici PSA, de réaliser un test complet en laboratoire du véhicule avec une technologie eSIM intégrée dans l'unité de contrôle télématique (TCU) d'une voiture. Dans ce cas de figure, l’eSIM possède un profil lui permettant de se connecter au réseau de l'opérateur mobile assurant de ce fait une connectivité effective aux véhicules. Dans le même temps, la solution garantit que l'eSIM peut être directement commutée vers le laboratoire, ce qui permet à l'équipe de test de contrôler tous les aspects de l'environnement de réseau simulé ainsi que toutes les mesures. Une manière de procéder importante dans le monde de l’automobile où la sécurité au niveau des échanges de données entre la voiture et l’extérieur devient une priorité.

Dans cette approche, grâce à la solution OSM de Thales et les services d’abonnement associés, les profils peuvent être aisément commutés par liaison radio pour passer du profil activé en direct au profil de test et inversement. En d’autre termes, initialement connecté à l'opérateur de réseau mobile en direct, l'eSIM commute sa connectivité vers le réseau radio en laboratoire émulé par un simulateur de station de base.

Selon les protagonistes de la solution, celle-ci apporte des avantages notoires par rapport aux méthodes précédentes d'échange de profils, dont l'une impliquait carrément de dessouder physiquement la carte SIM embarquée et de la remplacer par une autre, entraînant des retards et des risques de dommages. Une autre alternative consiste à utiliser des commandes spécifiques dans le processeur télématique, ce qui peut s’avérer compliqué en raison de l'utilisation de logiciels propriétaires au sein du TCU, entraînant la nécessiter de modifier le micrologiciel installé. 

« En collaboration avec nos partenaires, l'intégration de cette solution unique permet d’accélérer les tests des véhicules équipés de cartes SIM embarquées, en donnant aux testeurs un contrôle complet du régime de test », explique Martin Varga, chef d'équipe des solutions sans fil et personnalisées chez Anritsu.

« Cette technologie apporte aujourd'hui de nombreux avantages au groupe PSA, comme une grande flexibilité pour les équipes en charge du développement des passerelles télématiques de nos véhicules, précise Cyril Vialleton, Architecture Network Security for Connected Car de PSA. Elle permet également de valider les cas d’utilisation eSIM, comme les campagnes de migration OTA MNO pour le développement international des services connectés, et de simplifier les processus d’homologation des approbations pour les appels d’urgence (eCall) de nos véhicules. »

Sur le même sujet